Base orbitale en forme de roue géante et inspirée de l'ISS, la station spatiale Von Braun sera dotée d'un grand nombre de nouvelles technologies et d'autres pas si nouvelles que ça, et constituée pour majorité d'un hôtel spatial et d'un centre éducatif qui accueillera des séminaires.
Station spatiale Von Braun
© Fondation Gateway
Le projet d'hôtel spatial conçu par la Fondation Gateway
Le grand « paquebot de croisière de l'espace » est principalement destiné à l'hébergement, et pourrait aussi devenir le suprême espace accessible aux événements corporatifs haut de gamme, etc. La station spatiale Von Braun est conçue par la Fondation Gateway, un mélange intéressant d'évident zèle promotionnel et de ce qui ressemble beaucoup à de l'idéalisme.


Commentaire : Von Braun... Von Braun... Ah oui. Wernher von Braun. Un allemand ayant servi son pays sous le régime nazi, en développant les fusées V1 et V2... Un rescapé de l'opération Paperclip, naturalisé étasunien en 1955 qui développera entre autres la fusée Saturne V, qui enverra Neil Armstrong et Buzz Aldrin sur la Lune (Michael Collins est lui resté dans Apollo 11). Il intégrera la Nasa dès sa création en 1958, qu'il quittera en 1972 en désaccord avec les stratégies futures de l'Agence.


Je cherchais de l'information sur la Fondation Gateway, mais je n'en ai trouvé aucune qui soit conventionnelle. Quelques notables qui ont droit à une certaine crédibilité en sont les propriétaires et les dirigeants.

L'idée d'une station spatiale de luxe n'est pas nouvelle en théorie, mais en tant que projet, il s'agit d'une tout autre histoire, de plusieurs en fait. Vous pouvez voir les spécifications techniques sur la page du site de la Fondation Gateway.

Gravité artificielle ?

L'une des caractéristiques de la nouvelle station spatiale serait la gravité artificielle, vous savez, cette chose que les missions sur Mars n'ont pas et qui fait l'objet de tant d'inquiétude. Cette technologie existe depuis longtemps, sous différentes formes, bien qu'absolument rien n'ait été réalisé dans ce domaine auparavant.


Apparemment, une mission sur Mars ne peut pas posséder de gravité artificielle, mais cela ne pose aucun problème s'il s'agit d'un hôtel spatial. Certaines des idées originelles relatives à la gravité artificielle remontent à des décennies et elles étaient aussi très audacieuses à l'époque. Toutefois, il est possible d'utiliser la gravité lunaire pour au moins parcourir l'espace jusqu'à la station spatiale. Alors cette technologie sera peut-être finalement disponible pour une exploration spatiale majeure, ou pas. Étant donné les priorités habituelles donnée à la technologie spatiale de base, ne retenez pas votre souffle.

La taille de cette station est également assez intéressante. Il s'agit d'un projet de construction majeur à tous égards. Le diamètre est de 190 mètres avec vingt-quatre nacelles. Étant donné que chaque nacelle a à peu près la taille d'une chambre d'hôtel, la quantité de matériaux à transporter dans l'espace n'est pas des moindres. La station nécessitera également toutes les infrastructures propres à un établissement hôtelier, voies d'accès, communications, etc.


Commentaire : Le diamètre mentionné ci-dessus ne semble pas correspondre si l'on se réfère aux spécifications techniques ; il y est en effet noté que la structure générale a une largeur (et donc un diamètre puisque c'est un cercle) de 488 mètres. Il n'est nulle part fait mention d'une donnée de 190 mètres. La partie utilisant la gravité lunaire (celle qui contient les modules) est censé avoir un diamètre de 304 mètres et le Hub central un diamètre de 152 mètres. Le visuel ci-dessous montre les nacelles, et il est difficile d'imaginer que chacun puisse corresponde à la superficie d'une chambre d'hôtel...


Station spatiale Von Braun
© Station spatiale Von Braun
Les modules de la station spatiale Von Braun
Questions

Certaines questions ne sont pas abordées directement dans la brochure promotionnelle :
  • Le transport doit être assuré par un type de navette, non spécifié.
  • La station vise cent visiteurs par semaine, ce qui représente beaucoup de vols.
  • La station aura également besoin de nourriture, d'eau, de services de soutien, etc. Aucun détail n'est disponible au sujet de ces exigences.
  • Il y a une théorie à propos d'une station plus grande, qui pourrait accueillir mille quatre cents visiteurs. C'est beaucoup plus en terme de logistique.
Étant donné que l'on peut s'attendre à une forte demande, le potentiel commercial de la station spatiale Von Braun est évident. Sa construction constituerait une réalisation majeure, en particulier si l'on tient compte des types et des dimensions des moyens de transport ainsi que des charges utiles actuellement en service. Faire fonctionner une entreprise commerciale et en tirer un profit serait sans doute une réalisation tout aussi importante.


Commentaire : On peut fort bien imaginer que certaines de ces nacelles puissent être vendues en multi-copropriété (une semaine pour les uns, une semaine pour les autres, une autre semaine pour d'autres encore, etc., à cinquante-deux semaines par an, cela fait 52 copropriétaires potentiels, un peu à la manière de ces Bronzés qui font du ski...). Un grand profit, certainement, et les millionnaires sont de plus en plus nombreux !


Les risques

Les hôtels de l'espace et la « gestion des risques » n'ont pas eu beaucoup de chance de faire connaissance, mais ce projet semble être un bon point de départ. Que se passe-t-il si la station spatiale rencontre un astéroïde ? Et si un météore ou un débris spatial décidait de dire bonjour à une des nacelles ?

Sans vouloir être totalement négatif, je note tout de même quelques problèmes pratiques. Soit le projet va générer le plus formidable formulaire de rétractation jamais rédigé pour un contrat d'assurance, soit il faudra faire appel à un assureur aux poches bien garnies. Quoi qu'il en soit, la construction, l'exploitation et la couverture des risques nécessiteraient énormément d'argent.
Meteor fireball (stock image)
© Ikonacolor, Getty Images
Comment faire face aux risques inhérents aux bolides de l'espace ? Développer un bouclier ? Utopie, ou pas ?
Pour être juste, quiconque veut aller dans l'espace saura qu'il y a des risques. Toutefois, les mesures à prendre face à ces risques ne sont pas encore claires. Si des milliers de personnes se rendent à Disneyland, a fortiori dans l'espace, on peut s'attendre à des risques. Ce serait bien si la Fondation Gateway expliquait ses positions sur ces sujets.

Ce genre de projet va se réaliser tôt ou tard. Les idées doivent être explorées, la technologie mise au point et les principes de fonctionnement résolus. La station spatiale Von Braun, comme son nom l'indique, a peut-être quelques idées qui ne décollent pas, mais elle mérite d'être développée.

Source de l'article : Digital Journal
Traduction : Sott.net