USA, neige
Entre le 9 et le 11 de ce mois, une large partie des États-Unis est brutalement passée de l'été à l'hiver. Si l'on pouvait se promener en T-shirt et manger en terrasse le 9 octobre, les habitants ont dû faire face à un paysage enneigé et un froid mordant le lendemain matin !

Le climat d'Amérique du nord nous fait encore une fois la démonstration de son aptitude à engendrer des variations extrêmes. En effet, au cours des 72 dernières heures, une masse d'air polaire s'est engouffrée par le nord-ouest des États-Unis. En provenance du Canada, elle a brutalement emboîté le pas à temps chaud et ensoleillé tout en envahissant à vive allure le centre et le sud du territoire. Aussi, la baisse des températures a été fulgurante au passage du front froid - lequel délimitait la zone très étroite de transition thermique.

De l'été à l'hiver : chute spectaculaire des températures

À Denver, alors que l'on relevait 28,3 °C en milieu d'après-midi du 9 octobre, la température atteignit -5 °C en fin de nuit suivante et passa sous les -7 °C en début de matinée du 10 octobre. Il ne dégela pas de la journée. Une chute de 35 °C en l'espace de 18 heures qui fut accompagnée de précipitations neigeuses tenant au sol. La température s'est abaissée jusqu'à -12,8 °C le 11 octobre. On a relevé des effondrements analogues à plusieurs autres stations, dont celles de Cheyenne, Lamar, Craig ou encore Scottsbluff.

temperature
© @ZdenekNejedly
Relevé météorologique à la station de Denver. L’arrivée de l’hiver a été tonitruante !
Entre le 10 et le 12 octobre, le froid s'est rapidement déplacé en direction du sud-est. Ainsi, la totalité des grandes plaines a été concernée par un changement de temps brutal bien que le contraste thermique se soit peu à peu affaibli. En particulier en ce qui concerne la vigueur de l'air polaire à mesure qu'il s'éloignait de sa latitude source.

Quant aux chutes de neige, elles se sont incrustées jusque sur le centre-ouest du pays. Des quantités qui se sont parfois révélées exceptionnelles pour un début octobre - comme dans le Dakota du Nord pour ne citer que cet exemple.



Ci-dessous, une visualisation du déplacement de l'air froid et de la limite entre air froid et air chaud.

De nombreux records de froid pour une première décade d'octobre

Cet épisode hivernal très brutal s'est accompagné de nombreux records de froid pour une première décade d'octobre. Citons entre autres les -17,8 °C à Great Falls, -12,2 °C à Winnemucca, -8,9 °C à Pocatello et Billings ou encore -5,6 °C à Pendelton. À cette dernière localité, il n'avait pas fait si froid pour la période de l'année depuis 103 ans. En effet, il faut remonter aux -6,1 °C du 8 octobre 1916 pour trouver plus bas. Des températures 15 °C à 30 °C degrés sous les normes !

température USA
© WXCHARTS.COM
Anomalie de température à 2 mètres pour le vendredi 11 octobre à 18:00 UTC alors que l’air froid a envahi le sud et le centre du pays.
Enfin, même si le contraste entre l'air froid et l'air chaud fut intense lors de cet épisode, l'activité orageuse est restée marginale au passage du front froid. Un exemple parmi d'autres qui démonte le mythe selon lequel c'est leur simple rencontre - tels de vieux adversaires - qui serait source de temps violent (orages violents, tornades, etc.). Il va sans dire que les choses ne sont pas aussi simples. En particulier, la masse d'air chaud située à l'avant n'était pas suffisamment instable et cisaillée.

Rappelons par ailleurs que le nord-ouest des États-Unis avait déjà connu un épisode hivernal exceptionnellement précoce fin septembre dernier.