Professeur Éric Chabrière
© LCI
Professeur Éric Chabrière, IHU Marseille.
Entretien avec le Pr. Éric Chabrière de l'équipe du Pr Didier Raoult à l'IHU Méditerranée Infection de Marseille, qui présente de nouveaux résultats: sur 701 patients traités, 1 seuil décès (0,14%).

Débat avec le Dr Roland Tubiana, infectiologue à l'Hôpital de la Pitié-Salpetrière, la Dr Marie-Laure Alby, médecin généraliste, et Georges Ruiz, Président de Labosud et du Groupe INOVIE (Sud de la France)

27.03.2020 - Marseille et Boulogne-Billancourt, France.
(11"20) Prof Éric Chabrière : « Nous dans notre hôpital, on dépiste les gens, ne pas les dépister ce n'est pas sérieux, et vous, dans votre hôpital, est-ce que vous dépistez les gens ?
Dr Roland Tubiana : A votre avis ? A votre avis ?
Prof Éric Chabrière : Bah je ne sais pas, donnez-nous les chiffres.
Dr Roland Tubiana : Je suis pas venu polémiquer je suis venu expliquer aux téléspectateurs où on en est dans le traitement d'une maladie qui n'a pas de traitement.
(45"20) Prof Éric Chabrière : « Mais vous savez, je n'aimerais pas être à la place du ministre de la Santé actuellement, avec une armée qui n'est pas en ordre de bataille, où il y a des manques de tout. Vous savez, pour vous dire l'état, on parle des réactifs ou là on va dire c'est plus sur des produits de plus haute technologie, mais même les écouvillons, le coton, les cotons-tiges, nous manque. On est obligé de se battre de demander d'utiliser les réseaux pour avoir le moindre produit. On est vraiment dans un état de dénuement, c'est très difficile. Et il aurait suffi on va dire, quelque part, d'un petit mois, deux mois on va dire, au début, pour passer les commandes, bloquer des commandes et on n'aurait pas ces problèmes en France. Regardez les Américains, ils ont acheté du consommable avant nous, ça s'est joué à quelques semaines. »
(46"24) Georga Ruiz : « Si on est est en guerre contre le covid, il faut vraiment faire la guerre. Il faut aussi donner les moyens aux gens qui travaillent, parce qu'il n'y a rien de pire que d'être bloqués dans la PCR par un écouvillon, par un défaut d'écouvillon, c'est ce qui nous arrive aujourd'hui. [...] un écouvillon c'est rien, c'est fabriqué en France. »
(49"24) Journaliste : « Mais vous imaginez ce que ça signifie pour l'ordre des médecins le qualificatif "empirique" ! C'est peut être là le problème. »

Prof Éric Chabrière : « Mais la médecine durant, on va dire, des centaines d'années, a toujours avancé comme cela. La médecine est souvent qualifiée d'art et pas de science. Les choses sont très compliquées, regardez bien toutes les molécules qui avaient une indication précise, une AMM, qui finalement ont des vertus secondaires complètement inconnu et ça ce n'était pas prévu. Il faut rester modeste, on va dire, sur la compréhension de la pharmacologie et donc tout simplement on voit quelque chose qui fonctionne, c'est comme on va dire les plantes médicinales, des fois on ne comprend pas mais il y a des principes actifs que l'on peut extraire qui fonctionnent. On est dans l'empirisme. C'est quelque chose effectivement qui a peut-être été oublié, mais c'est une façon d'avancer en sciences qui a fait ses preuves et c'est le choix que nous avons fait. »
La vidéo :


Un point intéressant, la base Transparence Santé permet de voir les subventions données à un médecin :

Roland Tubiana, avantages

Base Transparence Santé : https://www.transparence.sante.gouv.fr
Gilead Sciences est un laboratoire pharmaceutique américain.

Histoire

Gilead Sciences a été créé en Juin 1987 par Michael L. Riordan, alors âgé de 29 ans5,6.

En novembre 2011, Gilead Sciences acquiert Pharmasset, spécialisée dans le traitement de l'hépatite C, pour 11 milliards de dollars7.

En 2014, le lancement en France du Sovaldi, traitement contre l'hépatite C, suscite la polémique en raison de son prix, de l'ordre de 40 000 euros, jugé exorbitant8. Ce tarif, qui n'est pas harmonisé au niveau européen, a été fixé en accord avec le laboratoire américain par le Comité économique des produits de santé8. Le maintien du brevet du médicament en 2018 par l'office européen des brevets suscite une controverse9. Le brevet a notamment été suspendu par la justice brésilienne la même année10.

En décembre 2015, Gilead signe un partenariat avec Galapagos, une entreprise de biotechnologie belge11.

En août 2017, Gilead Sciences annonce l'acquisition de Kite Pharma, entreprise américaine spécialisée dans l'oncologie notamment des récepteur antigénique chimérique, pour 11,9 milliards de dollars12.

En juillet 2019, Gilead annonce avoir investi 5 milliards de dollars dans la biotech belge Galapagos. La compagnie américaine augmente donc sa participation de 12,3 % à 22 % au capital de Galapagos13. Plus qu'un investissement, il s'agit d'une collaboration mondiale de recherche et développement sur 10 ans14.

En mars 2020, Gilead Sciences annonce l'acquisition pour 4,9 milliards de dollars de Forty Seven, spécialisé contre les cancers du sang15.

[...]

Selon le Center for Responsive Politics, les dépenses de lobbying de Gilead Sciences aux États-Unis s'élèvent en 2018 à 2 990 000 dollars19.

Source : Wikipedia
Les résultats pour le nom "Éric Chabrière", mais est-ce la même personne ? :

Éric Chabrière avantages
Les résultats pour le nom "Didier Raoult", un seul résultat, mais ce ne doit pas être la même personne non plus :

Didier Raoult avantages