The crater left by the blast in Akure believed to be a meteorite

Le cratère formé par l'explosion à Akure serait dû à une météorite
Le samedi 28 mars, une explosion s'est produite au petit matin à Ilu-Abo, dans l'arrondissement de la ville d'Akure (État d'Ondo), au Nigeria. Une centaine de maisons ont été détruites, et plusieurs personnes ont été blessées.

L'explosion qui a secoué Akure, la capitale de l'État d'Ondo, samedi, a été causée par un météore géant, a conclu une équipe d'experts.

Un météore, c'est ce qui se produit lorsqu'une météorite - un petit morceau d'astéroïde - se consume en entrant dans l'atmosphère terrestre, laissant une traînée lumineuse dans le ciel.

L'équipe d'experts dirigée par Adepelumi Adekunle, professeur de géophysique et d'ingénierie sismique à l'université Obafemi Awolowo, a déclaré que le météore avait impacté le site « à un angle de 43 degrés ».

Dimanche, TheCable a obtenu une copie des conclusions de leur rapport sur l'explosion.

TheCable avait rapporté que l'explosion, qui s'est produite samedi matin, avait blessé plusieurs résidents et détruit de nombreuses maisons dans la région.

L'explosion a également créé un profond cratère sur le site d'impact, coupant la route et entravant la circulation des véhicules.

Rotimi Akeredolu, gouverneur de l'État, avait déclaré aux journalistes que l'explosion s'était produite après qu'un camion transportant des explosifs vers une carrière avait explosé.

« J'ai été informé par les chefs de la sécurité qu'aux premières heures du samedi 28 mars, un véhicule d'un convoi transportant des explosifs vers un entrepôt dans un État voisin a dysfonctionné alors qu'il était en transit sur la route d'Akure Owo à environ 2 km de l'aéroport d'Akure », a déclaré le gouverneur.

Mais Adekunle affirme que les conclusions de son équipe suggèrent que l'explosion a été causée par un phénomène naturel, ce qui contredit les propos du gouverneur.

Il a ajouté qu'il n'y avait aucune trace d'un véhicule enterré, d'équipements militaires ou d'explosifs enterrés sur le site, et que « des roches étrangères et des objets métalliques étranges » avaient découverts dans le cratère nouvellement formé.

On peut lire dans son rapport : « Mon groupe de recherche a effectué une analyse détaillée du site de l'impact. Un cratère d'impact circulaire de 21 m de diamètre et de 7,8 m de profondeur a été découvert, ce qui suggère un phénomène naturel.

De l'eau suintant des bords du cratère a été découverte. Une analyse préliminaire sur site des vibrations, du bruit, de la sismicité, de l'eau, de la radioactivité, de la roche et du sol a été effectuée.

Nos conclusions suggèrent que l'impact de l'explosion couvre un rayon de 1 km autour du cratère. Aucun signe d'incendie ou de brûlure n'a été découvert dans les environs.

Aucune trace de radiation radioactive n'a été découverte dans le cratère et à proximité immédiate. Les preuves sur le terrain permettent de conclure qu'un météore provenant d'une ceinture d'astéroïdes qui se déplace à grande vitesse dans l'espace a impacté le site à un angle de 43 degrés et a créé un éjecta dans la partie sud-occidentale. »

Il a également déclaré qu'une fissure dont l'épaisseur varie de 3 mm à 4 mètres a été créée sur les murs de la plupart des bâtiments de la zone, « mais pas à leur base ».

Les météorites, comme expliqué précédemment, sont des particules formées lorsque deux astéroïdes entrent en collision, provoquant la rupture de leurs fragments. Un astéroïde est en soi un petit corps rocheux qui tourne autour du Soleil.

Ce genre d'explosion se produit ailleurs - et ce n'est pas la première qui se produit au Nigeria.

En 1962, un fermier a failli être frappé par une grosse météorite lorsqu'elle s'est écrasée à Zagami, dans l'État de Katsina.

L'une des plus récentes explosions de météorite a eu lieu en mars 2019, et les États-Unis l'ont détectée.

C'était la deuxième plus grosse explosion de ce type en 30 ans, et la plus grosse depuis le bolide de Tcheliabinsk en Russie il y a six ans, au cours de laquelle environ 1 000 personnes ont été blessées.

Y a-t-il un moyen de les éviter ? Le mieux que nous puissions faire est de tenir compte des alertes qui se manifestent des années avant que de tels événements célestes ne se produisent, rapporte The Guardian.

« La menace d'astéroïde est un danger naturel auquel nous pourrions probablement remédier dès maintenant avec la technologie dont nous disposons déjà. Tout ce que nous devons faire, c'est dévier sa trajectoire, mais de manière à ce qu'il ne revienne pas quelques années plus tard pour entrer en collision avec la Terre », ajoute The Guardian.

Regardez la vidéo ci-dessous :