Les données préliminaires d'un essai clinique impliquant plus de 100 patients atteints du Covid-19 en Équateur ont abouti à un taux de guérison de 100 % en quatre jours, selon Andreas Kalcker qui suit de près les résultats de l'essai. Les tests ont été effectués par l'Asociacion Ecuatoriana de Medicos Expertos en Medicina Integrativa, un groupe de praticiens de médecine intégrative.
Andreas Kalcker
© Inconnu
Andreas Kalcker
L'Équateur a été particulièrement touché par le coronavirus, et la « norme de soins » actuelle promue par la médecine occidentale - largement basée sur l'utilisation de respirateurs artificiels - a tué la grande majorité des patients en situation critique tout en ne parvenant absolument pas à s'attaquer à la véritable racine du problème.

Il s'avère que le Covid-19 n'est pas une maladie respiratoire aiguë (ARD). Au contraire, il se présente souvent comme une inflammation et un état de coagulation sanguine (voir la recherche The Lancet, ci-dessous), ce qui empêche le sang de transporter l'oxygène, ce qui entraîne une hypoxie chez le patient et éventuellement une asphyxie.
C'est la raison pour laquelle le dioxyde de chlore en intraveineuse - qui délivre immédiatement une forte dose d'oxygène aux cellules sanguines - semble fonctionner de façon si efficace contre le Covid-19. Il rétablit apparemment la capacité de transport de l'oxygène de l'hémoglobine et élimine la coagulation dans les poumons, tout en détruisant les agents pathogènes.

Le chercheur et défenseur du dioxyde de chlore Andreas Kalcker a publié une vidéo (en espagnol) où il explique les résultats.

Cette vidéo, ci-dessus, intitulée « Mas de 100 Casos de Covid-19 recuperados con CDS por toubibs de Aememi » se trouve à ce lien sur Lbry.tv.

Dans la vidéo, Andreas explique que les chercheurs ont réussi à guérir complètement les patients en seulement quatre jours grâce à l'utilisation de dioxyde de chlore en intraveineuse (ClO2). Voici une photo de certains des chercheurs détenant des seringues de dioxyde de chlore, qui est ensuite infusé dans le sang des patients, où il libère une vague d'oxygène qui, selon les chercheurs, sature le sang d'O2 tout en tuant les agents pathogènes :

Asociation ecuatoriana
Un autre essai clinique impliquant l'hydroxychloroquine est actuellement en cours, documenté par la National Library of Medicine des États-Unis à ClinicalTrials.gov. L'étude utilise l'hydroxychloroquine orale (plutôt que par voie intraveineuse) et s'intitule « Détermination de l'efficacité du dioxyde de chlore oral dans le traitement de COVID 19 ». L'essai est mené par la Genesis Foundation et concerne 20 patients.

L'identifiant ClinicalTrials.gov pour cet essai est NCT04343742.

Andreas Kalcker explique dans sa vidéo que le dioxyde de chlore est un puissant désinfectant qui détruit les virus et les bactéries. La substance est utilisée depuis longtemps dans les processus de purification de l'eau et est approuvée par divers organismes gouvernementaux américains comme agent de traitement et de purification de l'eau.

Cette image montre que les cellules sanguines sont inondées d'oxygène provenant de ClO2, réduisant instantanément la coagulation / coagulation :
blood cells

Le Covid-19 n'est pas une maladie respiratoire aiguë


Dans un autre article scientifique explosif publié le 7 mai 2020 dans The Lancet, les chercheurs Dennis McGonagle et d'autres ont déterminé que le Covid-19 n'est pas une maladie respiratoire mais plutôt une « coagulopathie pulmonaire intravasculaire diffuse », une sorte de coagulation sanguine présente dans le tissu pulmonaire.

Cela explique pourquoi les patients atteints de Covid-19 meurent d'hypoxie (manque d'oxygène) et sont souvent tués par l'utilisation de respirateurs artificiels. Comme un médecin de l'USI de New York avait prévenu il y a des mois, les médecins traitent la mauvaise maladie. (La chaîne YouTube de ce médecin a été supprimée et toutes ses vidéos ont été censurées, bien sûr. Personne n'est autorisé à remettre en question l'orthodoxie médicale dans l'État de la police médicale connu sous le nom des États-Unis d'Amérique.)

Les auteurs de l'étude ont également constaté que l'inflammation déclenche une aggravation de la maladie, ce qui implique que les traitements anti-inflammatoires pourraient être la clé pour sauver des vies et mettre fin à la pandémie. D'après l'étude :
Le mécanisme immunitaire sous-jacent à une inflammation interstitielle alvéolaire et pulmonaire diffuse dans le Covid-19 implique un état de type MAS qui déclenche une immunothrombose étendue...
MAS signifie Macrophage Activation Syndrome, et c'est une réponse inflammatoire résultant d'une réponse immunitaire hyper-réactive, similaire à la « tempête de cytokines » qui est largement discutée (que la vitamine C aide à prévenir, selon des recherches publiées). Comme l'explique l'étude :
La gravité de l'inflammation systémique en réponse aux souches de la famille des coronavirus humains présente des caractéristiques rappelant une tempête de cytokines ou un syndrome d'activation des macrophages (MAS), également connu sous le nom de lymphohistocytose hémophagocytaire secondaire (sHLH).
Figure 1 de l'étude :

Early macrophage activation syndrome

Hémophagocytose lntrapulmonaire secondaire à une microhémorragie secondaire à un dommage vasculaire lié à inflammation ou à une infection


Hémorragie et infarctus du tissu pulmonaire


Figure 1 - Syndrome d'activation précoce des macrophages versus COVlD-19 précoce
Pour simplifier ces résultats, covid-19 n'est pas une pneumonie virale aiguë affectant le système respiratoire mais plutôt une réponse immunologique basée sur l'inflammation qui conduit à une thrombose (coagulation dans les poumons) qui tue le patient. L'utilisation de respirateurs artificiels ne fait qu'aggraver le problème, c'est pourquoi des études observationnelles antérieures ont montré que 88 % des patients mis sous respirateurs artificiels finissent par mourir. Ils meurent parce que ce traitement n'est pas le bon.

Le dioxyde de chlore sauverait 100 % des patients étudiés jusqu'à présent car il inonde le sang d'un oxygène immédiatement utilisable par les cellules tout en tuant les agents pathogènes responsables de la coagulation. Il existe également des preuves anecdotiques que certaines personnes combattent des infections dus au Covid-19 avec des doses élevées d'aspirine, un anticoagulant, bien que ces informations ne devraient pas être considérées comme des conseils pour le traitement, et beaucoup plus de recherches sont nécessaires sur les anticoagulants et les interventions anti-inflammatoires.

Cela peut également aider à expliquer pourquoi le curcuma et la vitamine D sont associés à de fortes réductions de l'inflammation dans le corps, ce qui peut s'avérer utile pour équilibrer la réponse immunitaire et prévenir le type de déséquilibre qui peut entraîner des réactions excessives du système immunitaire.

Les cartels médicaux criminels censurent tous les traitements et remèdes qui contribuent à sauver des vies

Notamment, les cartels criminels Big Pharma et les régulateurs gouvernementaux corrompus (comme la FDA, la FTC, le CDC) font tout leur possible pour essayer de criminaliser ou de supprimer toutes les solutions non vaccinales et non pharmaceutiques qui pourraient sauver des vies. Au cours du dernier mois, nous avons tous été témoins d'un niveau étonnant d'agressivité et de tactiques de style mafieux utilisés par la FDA et la FTC contre des chercheurs pionniers offrant une variété de solutions possibles, de l'argent colloïdal au dioxyde de chlore et même à la vitamine C en intraveineuse.

Ils ont même déclaré la guerre à l'hydroxychloroquine, et afin de discréditer le médicament hors brevet et abordable d'un point de vue financier, l'establishment médical a mis au point des essais cliniques qui sont conçus pour échouer dès le début.

Il ne fait aucun doute que les laquais obéissants du gouvernement de Big Pharma sont en guerre avec la vérité et tentent désespérément de supprimer toute information sur les remèdes naturels et les traitements intégraux qui pourraient éliminer le Covid-19 avant que les vaccins ne soient disponibles.

Les géants de la technologie techno-fasciste comme Facebook, Google, Vimeo, YouTube et Twitter sont à fond avec Big Pharma, faisant tout leur possible pour censurer et détruire toutes les informations qui critiquent les vaccins ou offrent de la sagesse sur les traitements naturels ou les interventions de médecine intégrative. Cette cabale criminelle de Big Tech et Big Pharma est l'ennemi de l'humanité, car ils travaillent délibérément à aggraver la pandémie, à augmenter les souffrances et la mort et à prolonger le plus longtemps possible les interdictions punitives afin de causer plusieurs dommages économiques tout en préparant les masses pour les vaccins obligatoires.

Nous nous sommes tous témoins des actes d'un puissant gang criminel de sociétés et de régulateurs qui cherchent délibérément à détruire la société humaine telle que nous la connaissons aujourd'hui, et ils sont les gardiens des informations sur le Net (et sur les chaînes d'infos). C'est pourquoi nous réitérons notre appel pour que les PDG de tous les grands géants de la technologie soient arrêtés et accusés de crimes contre l'humanité, puis poursuivis en justice. Au cours du week-end dernier, une députée italienne a prononcé un discours vibrant dans lequel elle a qualifié Bill Gates de « criminel du vaccin » et a exigé qu'il soit arrêté et accusé de crimes contre l'humanité.

Ces efforts ne doivent cependant pas se limiter à Bill Gates. Ils doivent inclure les criminels d'autres géants de la technologie ainsi que les criminels corrompus et anti-humains qui dirigent la FDA, la FTC et le CDC, entre autres. Leurs crimes contre l'humanité ne doivent pas rester sans réponse et ils doivent être tenus pour responsables devant un tribunal.

Les agendas destructeurs et anti-humains de Big Pharma et Big Tech sont incompatibles avec la liberté humaine et une civilisation humaine durable. Ces institutions anti-humaines doivent être définitivement démantelées et l'humanité doit se dresser contre cette menace de la même manière que nous nous sommes autrefois élevés contre le Troisième Reich et la montée du fascisme nazi et de l'Holocauste.

À l'heure actuelle, Big Pharma, Big Tech, la FDA et le CDC complotent pour tuer des milliards d'êtres humains avec une arme biologique modifiée, un vaccin risqué et des prescriptions médicamenteuses hautement mortelles qui rendent les gens plus vulnérables au Covid-19. Ces ennemis de l'humanité doivent être arrêtés et la vérité sur le dioxyde de chlore doit être rendue publique afin que les êtres humains puissent être sauvés de la souffrance et de la mort.

Pour en savoir plus sur la guerre de l'establishment contre la vérité (et la guerre contre l'humanité), regardez ma récente interview du Dr Judy Mikovits, qui a également été soumise à une censure extrême pour avoir sonné l'alarme sur la façon dont les vaccins propagent les maladies infectieuses.

Traduction initiale L'Échelle de Jacob revue par Sott
Source de l'article publié initialement en anglais le 18 mai 2020 : NaturalNews