Le mont Sinabung, culminant à 2 745 m, s'était endormi pendant 400 ans, avant de se réveiller régulièrement depuis 2010. Dont deux fois, rien que ces trois derniers jours.
bghyu

Le mont Sinabung
Comme le rapporte l'agence de presse AP, ce volcan indonésien, considéré comme l'un des 120 actifs à ce jour dans le pays et situé au nord de l'île de Sumatra, a craché ce lundi d'impressionnantes colonnes de fumée et de cendres atteignant jusqu'à 5000 m de hauteur.

Ces dernières ont recouvert presque intégralement d'une couche grisâtre les villages les plus proches, leur donnant des airs de théâtre de fin du monde. Aucune victime n'a été signalée.

Les autorités, qui ont protégé les alentours du mont Sinabung depuis samedi, ont demandé aux habitants les plus proches de ne pas approcher la zone du cratère à moins de deux kilomètres, en insistant sur les dangers que la lave pourrait bien provoquer, s'ils se trouvaient à proximité.

Cette éruption n'a, à ce jour pas fait de blessés, ni de mort. Une précédente éruption en 2014 avait provoqué la mort de 16 personnes et sept autres personnes étaient décédées lorsque le volcan s'était une nouvelle fois réveillé deux ans plus tard. Le volcan est situé sur la « ceinture de feu du Pacifique », un alignement de volcans qui bordent l'océan Pacifique le long de limites de plaques tectoniques et de failles sismiques.