Ecole, masque
Une école au Royaume-Uni s'est engagée à exclure les élèves qui font des blagues sur le coronavirus.

Oui, ce n'est pas une blague.

Les élèves de l'Ark Alexandra Academy à Hastings, dans l'East Sussex, « pourraient être exclus pour « toux ou éternuements malveillants » ou pour avoir fait des blagues « inappropriées » sur la pandémie de coronavirus », rapporte The Independent.

Dans une lettre envoyée aux parents, l'école a déclaré que tout élève pris en flagrant délit de violation des règles ne sera pas autorisé à revenir « jusqu'à ce qu'une évaluation des risques ait été effectuée et que nous puissions être assurés que l'élève répondra à toutes nos attentes ».

Une école affiliée, l'Ark Byron Primary Academy à Acton, dans l'ouest de Londres, a également déclaré que les élèves qui refusent de suivre les règles de distanciation sociale seront « immédiatement déplacés dans une zone séparée ».

« Il vaut la peine de rappeler que le roman satirique de Milan Kundera, La Plaisanterie sur un homme dont la vie est détruite après avoir fait un gag inapproprié sur une carte postale à sa petite amie, se situe en Tchécoslovaquie sous contrôle soviétique », a écrit Toby Young

ecole, masques
En vertu des nouvelles règles, les étudiants écossais de plus de 5 ans sont tenus de porter un masque dans toutes les zones de l'école, à l'exception des salles de classe.

En Angleterre, le port du masque facial est obligatoire dans les zones communes des écoles situées dans des zones de fermeture régionales.

Tout cela en dépit du fait que seuls six enfants de moins de 18 ans sont morts au Royaume-Uni avec le COVID-19 et qu'ils présentaient tous une grave comorbidité.

En attendant, ce sont les « nouvelles normalités » que les élèves apprécient actuellement au jour le jour.

Ni plus ni moins qu'une formation en prison.

ecole,masques