Puppet masters
© Depositphotos/ Jordygraph
Avec la dette ils ont bien l'intention d'achever l'ancien monde. Et ce sont bien les banques centrales qui sont à la manœuvre de cette entreprise inique. Leur virus est utilisé comme un catalyseur pour accélérer la transformation du paysage et l'imposition d'un univers concentrationnaire à ciel ouvert.

Il y a un avantage à tout cela : ils sont engagés dans un processus sans retour et ils vont mettre le monde à feu et à sang. Comment vont-ils gérer ce chaos ? Le vaccin à venir qui doit contrôler les gens et en tuer un certain nombre sera insuffisant pour contenir la haine. Quand on a tout perdu on n'a plus rien à perdre.

Les guignols et les traîtres placés à la tête des gouvernements, au nom du cartel de la Haute finance, n'ont visiblement pas compris qu'un certain nombre d'entre eux seront tués comme l'a été Kadhafi. Oui, cela va être un terrible jeu de massacre...

En attendant ? Les déficits doivent encore PLUS exploser parce qu'il n'y a justement plus de retour en arrière possible. Les troupes du Malin sont élancées vers un futur qu'elles pensent contrôler et rester maîtresses de l'avenir. Elles se pensent intelligentes avec toute la cohorte de dirigeants qui ont mis le doigt dans le complot inique. Un Nicolas Sarkozy disait, il y a quelques années, que l'on ne pourrait plus arrêter le Nouvel Ordre Mondial. Ils ne peuvent plus rien faire d'autre d'accélérer, mais... pour heurter le Mur que le Bon Dieu a établi dans sa sagesse... et qui se traduira par les conséquences de leur stratégie.

En attendant ? Nous n'avons rien vu de la grande misère qui va s'abattre sur ce monde apostat. Car les peuples ont aussi une lourde responsabilité dans cette affaire. Ils refusent de se convertir et préfèrent suivre les menteurs de la politique et leurs agences de communication que l'on appelle les experts. Ils refusent de regarder la vérité en face et de se dresser face à elle.

Ils s'adressent à des agences d'informations qui suivent deux principes : propagande et désinformation. Tout est fait pour induire en erreur. Tout ce qui a trait à la vérité est systématiquement traduit comme mensonge et complotisme. Une seule chose compte : la solution finale concoctée par les patrons des banques centrales, ce fameux cartel dont beaucoup de gens ont parlé depuis 1913. Ainsi se vérifie ce que disait un Rothschild : celui qui contrôle l'argent a fini par contrôler le monde. C'est aussi simple que cela.

Pour garder leur pouvoir sur les peuples et ne pas devenir leur cible, ils commencent à monter les gens les uns contre les autres. Les groupes Noirs de grand pays occidentaux sont spécialement manipulés pour projeter un programme déjà exécuté en Afrique du Sud.

C'est d'autant plus facile quand la vérité n'est plus éternelle mais qu'elle est devenue subjective. Les Américains ont déjà été confronté à des émeutes que beaucoup considèrent encore à jour comme accidentelles. Ce n'est qu'un début de ce qui va détruire ce pays avant l'arrivée d'un autre élément dont nous parlerons dans la Lettre des prophéties.

Pourquoi les oligarchies impliquées dans la destruction du monde chrétien ont-elles planqué de la nourriture dans certaines parties du monde où il n'y a pas d'humains ? Parce qu'elles prévoient de susciter des révoltes, des guerres civiles et amplifier ce chaos avec les famines.

Lisez bien le numéro de la lettre LIESI du 15 octobre. Il y a des clés de lecture très concrètes. Ils veulent un effondrement total du système pour qu'ils puissent en émettre un nouveau, qui leur sera bénéfique, mais avec très peu de gens restant... Bien sûr, ils espèrent régir le nouveau système monétaire avec une nouvelle monnaie numérique. Tout cela ne pourra voir le jour qu'avec une sorte de régime tyrannique.