Le Professeur Éric Chabrière, de l'IHU Méditerranée Infection aborde en un peu moins de 15 minutes le sujet des conflits d'intérêt, de leurs conséquences et évoque l'ampleur du problème depuis mars dernier et le début de la « pandémie » de Covid, notamment avec le Remdesivir et l'Hydroxychloroquine.
Le Professeur Éric Chabrière - les conflits d'intérêt
© Capture YouTube
Dans une tribune publiée en mars dernier et intitulée « Le médecin peut et doit réfléchir comme un médecin, et non comme un méthodologiste », Didier Raoult édictait ce qui suit :
« Les gens ne doivent pas porter d'avis sur les domaines où ils ont un lien d'intérêt, car cela devient un conflit d'intérêts. Ainsi, quelqu'un qui travaille sur la thérapeutique peut donner un avis sur le diagnostic ou l'épidémiologie, pas sur une thérapeutique qui contiendrait des produits sur lesquels il a travaillé. »

Voir le site Eurofordocs pour la transparence du lobbying des industries de santé :
« Derrière les crises sanitaires se cachent souvent des conflits d'intérêts majeurs. Les études scientifiques et les prescriptions médicales manquent d'indépendance, influencées par une industrie discrètement omniprésente. »
Corruption
© JP NOEL
Voir nos articles :