Trafic paralysé, congères faisant deux fois la taille d'un homme et conte d'hiver... Moscou a vécu trois jours d'apocalypse neigeuse. Dans la nuit de jeudi à vendredi, d'abondantes chutes de neige ont commencé à Moscou pour durer trois jours. La ville n'avait pas connu autant de neige depuis 1973. L'épaisseur de la couche a constitué 59 cm, soit un seul centimètre sous le record de l'histoire des observations météorologiques de la ville.
njhuy
Là où étaient garés des véhicules, il n'y avait le matin que des nappes de neige. Les malheureux automobilistes ont donc dû d'abord chercher leur voiture, puis creuser un chemin pour pouvoir quitter la cour - les services communaux se sont avérés non préparés à des précipitations aussi considérables.

Les autorités municipales ont d'ores et déjà déclaré qu'il faudra 8 jours pour complètement nettoyer la capitale des conséquences de ces chutes de neige. Dans certaines cours d'immeuble, les congères font deux fois la taille d'un adulte. À peine nettoyés, les trottoirs se retrouvaient vite de nouveau couverts d'une épaisse couche de poudre blanche. Les carrousels et balançoires, on ne voyait que leurs cimes.

La neige a en outre rempli des balcons et recouvert les vitres de certains logements. « J'ai mis une heure pour nettoyer toutes ces neiges. Il y avait une trentaine de centimètres », raconte sur Tiwtter une Moscovite.



En plein centre de la capitale, la situation n'était pas meilleure : des montagnes de neige arrivant aux fenêtres des premiers étages se sont formées suite au nettoyage des rues. Pour ne pas passer des heures dans les embouteillages qui se prolongeaient sur des kilomètres, certains ont dû abandonner leur voiture et rejoindre leur destination à pied. Même les aéroports ont été paralysés par l'intempérie : des heures d'attente, des dizaines de vols annulés ou retardés.

Quoi qu'il en soit, c'était extrêmement beau, admettent pourtant de nombreux Moscovites : tout au long du week-end, les rues enneigées de la capitale ont été le principal sujet de leurs réseaux sociaux.

Voir des photographies ici