Ça pourrait être l'inflation du côté des séismes. Non pas que le volcan aurait intensifié son activité, mais parce que toutes les ondes seront désormais enregistrées.

volcan méthodologie

La nouvelle méthode appliquée par simulation aux mois de décembre et janvier derniers: "un nombre beaucoup plus important sont détectés automatiquement avec la nouvelle méthode"
Depuis le 1er mars 2021, le REVOSIMA (Réseau de surveillance volcanologique et sismologique de Mayotte) utilise une nouvelle méthode de détection et de localisation automatique des séismes. Elle utilise leur détection grâce à l'intelligence artificielle, une méthode développée aux États Unis.

Dans un communiqué, le REVOSIMA donne une explication : « Les séismes sont composés de 2 principales ondes : les ondes P et les ondes S. L'ancienne méthode de détection automatique n'utilisait que les premières ondes arrivées (ondes P) alors que cette nouvelle méthode utilise également les ondes S ».

Une hausse du nombre de séismes comptabilisés, directement et uniquement liée à ce changement de méthode à partir du 1er mars 2021, date de sa mise en place, est donc possible.

ondes
Il est toutefois rappelé que les séismes détectés avec cette nouvelle méthode resteront soumis à la validation et au contrôle des agents d'astreinte et du groupe de localisation du REVOSIMA.

Cette nouvelle méthode de détection automatique permettra de mieux détecter les séismes, « notamment en journée lorsque les signaux sismiques sont fortement perturbés par l'activité humaine (toute activité à proximité de nos sismomètres est enregistrée par ceux-ci et perturbe la détection des séismes) », de détecter et localiser les séismes de plus faible magnitude, de localiser plus précisément les séismes, et de mieux déceler toute variation d'activité.

« Plus performante, elle permettra d'obtenir un meilleur suivi en temps réel de la sismicité et de ses potentielles variations. »