Directrice de "The Evidence-Based Medicine Consultancy", une entreprise indépendante de recherches médicales, le Dr Tess Lawrie a rendu public un rapport sur les effets secondaires des vaccins contre le covid-19.

lawrie

Dr Tess Lawrie
Grâce aux données de Yellow Card, un système comparable à celui d'EudraVigilance, elle a analysé les données de pharmacovigilance britannique. Elle adresse ensuite son rapport à la Medicines and Healthcare products Regulatory Agency (MHRA), souhaitant attirer son attention sur "le nombre élevé de décès et d'effets indésirables attribués au vaccin contre le covid-19 qui ont été signalés via le système yellow card." Son étude se présente sous la forme de tableaux comme celui-ci :

tableau
Elle dresse de cette manière six feuilles de calculs, couplées à six analyses, en découpant ses recherches de la façon suivante :
  1. Effets indésirables hémorragiques, coagulants et ischémiques
  2. EIM du système immunitaire
  3. Les EIM "douloureux"
  4. EIM neurologiques
  5. EIM impliquant une perte de la vue, de l'ouïe, de la parole ou de l'odorat.
  6. EIM de la grossesse
Le Dr Tess Lawrie précise que son rapport n'est pas exhaustif, mais considère tout de même qu'une "évaluation et une discussion urgentes par des experts indépendants sont nécessaires". Elle souligne aussi le fait que "les données de pharmacovigilance sont largement sous-déclarées", que donc nous pourrions imaginer les conséquences plus importantes encore. Enfin, elle conclut comme suit : "La MHRA dispose désormais de preuves plus que suffisantes sur le système de la yellow card pour déclarer les vaccins COVID-19 dangereux pour l'Homme".
Lire ici la version originale du rapport en anglais
Une traduction en français est aussi disponible :