L'université Brown, qui comptabilise depuis vingt ans le coût humain et financier de la « guerre sans fin » ou « guerre au terrorisme », a établi un bilan provisoire : Le coût humain général (hormis les personnes disparues) se situerait entre 897 000 et 929 000 morts. Ce chiffre ne comptabilise les pertes humaines qu'en Afghanistan, Iraq, Pakistan, Syrie et Yémen. Il faudrait ajouter au moins 120 000 morts supplémentaires en Libye.
juedjg
© (U.S. Army photo/Pfc. Brian Schroeder)
Georges Bush en visite surprise en Afghanistan en 2006
Le coût financier pour les seuls États-Unis serait de 8 049 000 000 000 dollars. À ces 8 000 milliards pour les contribuables US, il faut ajouter plusieurs centaines de milliards de dollars pour les contribuables afghans, iraquiens, libyens, syriens et yéménites dont les pays sont largement des tas de ruines.

La « guerre sans fin » est censée éliminer le terrorisme. Cependant depuis qu'elle est lancée par le président George W. Bush (photo), les opérations terroristes n'ont jamais été aussi nombreuses et cruelles. On a même assisté à la création d'un pays terroriste : l'Émirat islamique en Iraq et en Syrie. Si l'on accepte le discours officiel, ce carnage n'a donc servi à rien.

juik