Plus de peur que de mal. Ce jeudi 9 septembre au soir, la Guadeloupe a été frappée par un séisme de magnitude 5,2 sur l'échelle de Richter.
guadeloupe
© Cedrick Isham CALVADOS / AFP
L'épicentre a été localisé à une cinquantaine de kilomètres au nord.
Si l'épisode n'a pas duré longtemps selon les observateurs, plusieurs communes situées entre Grande et Basse-Terre ont largement ressenti les effets du tremblement de terre. Par chance cependant, aucun dégât matériel ni aucune victime n'ont été signalés d'après les pompiers sur place.

L'épicentre a été localisé à une cinquantaine de kilomètres au nord de l'archipel. Par prudence, certains habitants ont expliqué avoir fait sortir leur famille en cas de réplique plus violente.

Ce n'est pas la première fois que ce genre de séisme touche la Guadeloupe. En mars dernier déjà, un tremblement de terre de magnitude 6 sur l'échelle de Richter avait été ressenti. «Près d'un millier de séismes sont enregistrés chaque année aux Petites Antilles, provoqués par la rupture de failles proches de la surface ou sur le plan de subduction en profondeur, plus rarement par l'activité des volcans actifs de l'arc. Seuls quelques-uns sont ressentis par la population», peut-on lire sur le site du réseau sismologique et géodésique français (Resif).

Malgré tout, la Guadeloupe et la Martinique sont classées en zone de sismicité III, « le niveau d'aléa sismique le plus élevé pour le territoire français ».