Le 7 septembre 2021, la ville d'Acapulco au Mexique était frappée par un puissant séisme heureusement très peu meurtrier. Mais il a été précédé d'étranges phénomènes lumineux impressionnants qui ont été filmés. Méconnu, on explique maintenant bien mieux ce spectacle d'éclairs sismiques par la triboluminescence.
séisme mexico lumiere
© Auteur : - Licence : DR
Lumières sismiques lors du séisme d'Acapulco au Mexique, le 7 septembre 2021
Le 7 septembre 2021, la région de Mexico a été secouée par un puissant séisme de magnitude 7 qui a frappé la ville balnéaire d'Acapulco située sur le littoral Pacifique du Mexique. Outre les dégâts habituels engendrés par un tremblement de terre, celui-ci a surpris à cause de nombreux phénomènes électriques et lumineux atmosphériques qui ont eu lieu avant et pendant le séisme.

Si ces lumières sont rares, elles ne sont pas extraordinaires comme l'attestent de nombreux témoignages au fil des siècles (les premières récits conservés datent du 17e siècle). Que ce soit en 1811 à New Madrid dans le Missouri (USA), San Francisco en 1906, dans les années 1960, lors d'une série de tremblements de terre à Nagano (Japon), en 1988 le long du fleuve Saint-Laurent au Québec, en 2007 à Pisco au Pérou, en 2009, quelques secondes seulement avant le tremblement de terre de L'Aquila, en Italie, des personnes ont vu des flammes ou des orbes de lumière.

Longtemps rejetés par la communauté des géologues, ces phénomènes sont maintenant suffisamment filmés pour être pris au sérieux. Nul besoin d'invoquer les OVNI ou la colère divine, il s'agit d'un phénomène appelé triboluminescence.
Triboluminescence : définition

La triboluminescence est un phénomène optique dans lequel un éclair de lumière est produit par une action mécanique effectuée sur des matériaux : cassure de liens asymétriques dans un cristal, quand ce matériau est gratté, cassé ou frotté.
Les types de roches particulièrement sensibles au phénomène de triboluminescence sont les basaltes et les gabbros, qui présentent de minuscules défauts dans leurs cristaux. Lorsqu'une onde sismique les parcourt, des charges électriques dans les roches peuvent être libérées. Celles-ci remontent alors à la surface et produisent de la lumière au contact de l'atmosphère.

C'est ce qui s'est déjà produit en septembre 2017, lorsque Mexique avait été secoué par plusieurs séismes : des images inquiétantes de lumières vertes et bleues dans le ciel sont alors apparues sur les réseaux sociaux.
Le même phénomène s'est reproduit le 7 septembre 2021, lorsque la ville d'Acapulco a été frappée par un tremblement de terre de magnitude 7. Plusieurs vidéos partagées sur les réseaux sociaux montrent des "éclairs sismiques".


Dans une interview donnée début 2014 au magazine National Geographic, Friedemann Freund, alors professeur adjoint de physique à l'Université d'État de San Jose et chercheur principal au centre de recherche Ames de la NASA, expliquait que ces flash lumineux peuvent prendre de nombreuses formes et couleurs avant ou pendant le tremblement de terre.

Les lumières sismiques les plus courantes s'apparentent à des flammes bleuâtres qui semblent sortir du sol, des orbes de lumière appelés boules de foudre qui flottent dans l'air pendant des dizaines de secondes voire des minutes ; et des éclairs rapides de lumière vive qui ressemblent à des éclairs réguliers, sauf qu'ils sortent du sol au lieu du ciel et peuvent s'étendre jusqu'à 200 mètres, précise Friedemann Freund.

"Les lumières sismiques semblent être les plus courantes en Italie, en Grèce, en France, en Allemagne, en Chine et dans certaines parties de l'Amérique du Sud, bien qu'elles aient été observées au Japon, en Amérique du Nord et ailleurs. Les lumières peuvent se produire des semaines avant les tremblements de terre majeurs, a noté Freund, ou pendant les secousses réelles. Ils ont été enregistrés à des distances allant jusqu'à 160 kilomètres de l'épicentre." ajoute National Geographic.

Dans certaines régions, des basaltes et des gabbros sont présents dans des structures verticales appelées dykes, qui se sont formées sous forme de magma refroidi le long de failles verticales et peuvent s'enfoncer jusqu'à 100 kilomètres sous terre. Or, ces dykes peuvent canaliser des charges électriques et les faire remonter sous la forme d'un plasma qui éclate à la surface, produisant des décharges électriques et des lumières colorées.

L'apparition de ces phénomènes lumineux avant le déclenchement d'un séisme pourrait être un moyen de déclencher des systèmes d'alerte et de se préparer à l'imminence de la catastrophe.

Notons enfin que les tremblements de terre peuvent aussi endommager les transformateurs électriques, les réseaux électriques et les conduites de gaz ce qui peut entraîner des flashs lumineux ou des boules de feu et des départs d'incendies particulièrement visibles de nuit comme en témoignent les images du tsunami au Japon en mars 2011.