Il s'agit d'une information inquiétante et grave qui s'ajoute aux autres effets « indésirables » lourds de la « vaccination » à ARNm.
Neutrophiles
© Institut Pasteur
Neutrophiles
Ce n'est pas une nouveauté, la baisse des plaquettes a très vite été signalée. Sans oublier les désordres au niveau de l'hémostase (AVC, thromboses...) ! Les cellules ont des durées de vie précises, 90 jours pour les globules rouges. Si ces derniers disparaissent en quelques jours seulement, cela veut dire que la moelle ne les fabrique plus et qu'ils sont détruits par l'organisme de manière pathologique.


Commentaire : L'étude en question a été publiée le 18 février 2022 dans le Journal of Blood Medicine et peut être consulté ICI.


Malgré ces effets graves, les morticoles décérébrés continuent d'affirmer qu'il est essentiel de « vacciner » ! C'est la première fois dans l'histoire de la médecine moderne qu'un tel comportement est constaté ; de coutume, au moindre constat d'effets indésirables aussi graves, l'essai clinique est stoppé et la commercialisation cesse aussitôt également.

Reste à savoir maintenant combien vont coûter toutes ces hospitalisations, transfusions, greffes de moelle... à la Sécurité sociale ? Combien de lits d'hospitalisation vont être occupés par ces effets « indésirables » graves ?
Résumé

Depuis septembre 2021, les injections de rappel du SRAS-CoV-2 sont devenues largement disponibles aux États-Unis pour assurer une protection continue contre le virus. Une relation temporelle a déjà été rapportée entre la première ou la deuxième dose du vaccin COVID-19 et le développement d'une thrombocytopénie. Cependant, des événements indésirables liés au troisième vaccin COVID-19 sont toujours signalés et étudiés.

Nous rapportons un homme de 74 ans qui a développé une suppression de la moelle osseuse et une pancytopénie enregistrée sept jours après avoir reçu le vaccin Pfizer SARS-CoV-2. Pendant son séjour à l'hôpital, les taux d'hémoglobine, de globules blancs et de plaquettes du patient ont continué à baisser. Cependant, les trois niveaux ont montré une amélioration une semaine après la sortie sans intervention robuste. La vaccination mondiale est de la plus haute importance, tout comme la compréhension et la documentation des réactions post-vaccinales, y compris la suppression de la moelle osseuse. Une évaluation rapide et l'éducation des patients sont impératives pour améliorer les résultats des patients et combattre l'hésitation à l'administration du vaccin.
Source de l'article publié le 27 février 2022 : Le Libre Penseur