sakurajima
© Japan Meteorological Agency / AFP
Cette photo prise le 24 juillet 2022 à partir des images en direct de la caméra de surveillance de l'Agence météorologique japonaise montre le Sakurajima après l'éruption dans la préfecture de Kagoshima.
Ce volcan, qui crache fréquemment de la fumée et des cendres, est un des sites touristiques les plus connus du Japon.

L'agence météorologique japonaise a émis ce dimanche une alerte de niveau maximal après l'éruption du volcan Sakurajima, dans la ville de Kagoshima située dans le sud du pays, obligeant des dizaines d'habitants de la zone montagneuse à évacuer.

L'agence a relevé son niveau d'alerte pour Sakurajima au niveau 5, soit le niveau le plus élevé, qui exige des évacuations. Avant l'éruption du volcan, qui a eu lieu ce dimanche après 20 heures (13 heures en France), l'alerte se situait au niveau 3, qui interdit l'accès à la montagne.
"Les zones résidentielles des villes d'Arimura et de Furusato, situées dans un rayon de trois kilomètres du cratère du Sakurajima, doivent être en alerte maximale", a déclaré l'agence météorologique japonaise (JMA) dans un communiqué.
Aucun dommage signalé

Des images télévisées ont montré une coulée de lave et des cendres rejetées du volcan. Une explosion a propulsé d'énormes cendres à environ 2,5 kilomètres du cratère, selon l'Agence météorologique japonaise. Aucun dommage n'a été signalé dans l'immédiat, selon la chaîne de télévision publique NHK.

Le volcan Sakurajima, qui crache fréquemment de la fumée et des cendres, est un des sites touristiques les plus connus du Japon.

Le pays est situé sur la "ceinture de feu du Pacifique", une zone de séismes et de volcans. En 2015, le Japon avait émis une alerte d'évacuation maximale lors de l'éruption d'un volcan sur l'île de Kuchinoerabu, également à Kagoshima.