Image

Michelle Obama remet l'Oscar du meilleur film à Argo depuis la Maison Blanche. (AFP PHOTO / THE WHITE HOUSE/PETE SOUZA)
On vous en parlait le mois dernier sur ce blog, l'Iran n'est pas le premier fan d'Argo, le film oscarisé de Ben Affleck. La République islamique est d'ailleurs en train de réaliser sa propre version de la crise des otages de 1979 à Téhéran, afin d'apporter une "réponse appropriée" à Argo, "auquel il manque une vue réaliste des événements historiques".

A la suite de la consécration du long-métrage, couronné meilleur film aux Oscars lors de la cérémonie de cette nuit, l'Iran a de nouveau réagi, par le biais de la télévision d'Etat, qui taxe le film de "publicité pour la CIA".

L'agence de presse semi-officielle Mehr News a de son côté estimé que l'attribution de l'Oscar du meilleur film à Argo était "motivée politiquement" étant donné que c'est la première dame en personne, Michelle Obama, qui a remis l'Oscar en duplex de la Maison Blanche.

Le ministre de la culture, Mohammad Hosseini, a lui déclaré que le film hollywoodien avait travesti la réalité et s'inscrivait dans le cadre d'une "soft war" culturelle menée contre l'Iran.

Argo est interdit de diffusion en Iran mais des copies illégales du film s'échangent pour 1 dollar environ dans le centre de la capitale, selon l'Associated Press.