Image

Le torrent a mis au jour les anciens caniveaux, les glacis de pavés. Photo ER
Le maire de Fouchécourt (70) va demander le classement en catastrophe naturelle. La nuit dernière, un orage a déclenché un torrent de boue qui a ravagé son village.

Un torrent de boue. « Un fleuve », glisse Bernadette Barberot, une habitante de Fouchécourt qui n'en revient pas encore de la violence de l'épisode orageux de samedi soir. Il était aux alentours de 21 h lorsque les trottoirs se sont soulevés sur la commune de Fouchécourt, au nord de Port-sur-Saône. De la grêle d'abord, avec des projectiles gros comme le pouce.

Puis de la pluie, intense. Guy Desoche, qui est né dans la localité voilà 76 ans, n'en croit pas son pluviomètre. « Il marque 95 mm, il était près à déborder ». 95 mm, c'est 95 litres d'eau au m², sans compter la boue. Un vrai déluge contenu dans un temps très court d'une demi-heure.