Drone et avion radar Awacs américains
© Inconnu
Drone et avion radar Awacs américains
De hauts responsables yéménites affirment qu'au moins sept terroristes d'origine saoudienne étaient parmi les personnes tuées dans la vague de frappes de drones américains ciblant les sites d'al-Qaida. On se souvient que ce sont surtout des Saoudiens, qui étaient derrière les attentats du 11 septembre. Mais, considérant que les dirigeants sont les amis des Américains, ils ne sont pas critiqués ou ciblés, comme le sont les Iraniens que l'administration Obama et l'Occident accusent tous les jours.

Ces fonctionnaires yéménites, qui ont témoignés sous anonymat, indique que leurs services secrets ont mis à jour une filière saoudienne de plus en plus importante de militants venant d'Arabie saoudite pour s'installer au Yemen. Sur place, ils reçoivent une formation dans les camps d'Al-Qaïda. Tandis que le président américain ferme des ambassades dans le monde musulman, il accentue ses attaques contre eux. L'année passée, un jeune américain d'origine yéménite avait été tué accidentellement par un drone américain.

Depuis le 27 juillet dernier, les attaques de drones ont tué 34 terroristes présumés, selon un décompte fourni par les agents de sécurité yéménite. L'action américaine contre al-Qaida dans la péninsule arabique, a pris une nouvelle dimension. Mais, ironie du sort ou hypocrisie, les Etats-Unis ont été les alliés du mouvement en Libye, et le sont à ce jour en Syrie...