Le Comité d'enquête russe a déclaré avoir reçu des preuves «solides» et «irréfutables» que les militaires ukrainiens avaient utilisé des armes interdites contre les civils dans l'est de l'Ukraine. «L'office du Comité d'enquête russe qui s'occupe des crimes liés à l'utilisation de moyens et de méthodes de conduite de la guerre interdits, a découvert et enregistré des preuves irréfutables que les Forces armées d'Ukraine avaient utilisé des armes destructurices, notamment des systèmes de missile tactique Totchka-U, contre les civils lors du conflit dans l'est de l'Ukraine», lit-on dans un communiqué publié sur le site du Comité d'enquête russe le 13 février.

missile
© Inconnu
Missiles Totchka-U
Le communiqué précise notamment que ce système peut lancer un large éventail de missiles, qu'ils soient conventionnels, non conventionnels, nucléaires et chimiques. «D'après les données de l'enquête, les militaires ukrainiens ont utilisé des missiles qui contenaient des engins explosifs à fragmentation et des armes à sous-munitions contre la population civile du Donbass», poursuit le communiqué, précisant qu'un missile balistique tactique d'une masse de deux tonnes pouvait produire 14 500 projectiles.

Le chef adjoint du commandement opérationnel de la République autoproclamée de Donetsk, Edouard Bassourine, a affirmé que les militaires ukrainiens avaient acheminé dans le Donbass huit complexes Totchka-U pour les utiliser dans les régions de Lougansk.

«L'usage de ces armes montre que les autorités de Kiev poursuivent un objectif d'annihilation totale de la population et des infrastructures dans le sud-est du pays», conclut le comité russe.