Les forces de sécurité pakistanaises ont éliminé et arrêté des dizaines de militants présumés de Daesh au cours d'une opération menée après un attentat sanglant perpétré par un kamikaze qui a fait 80 victimes dans la ville de Sehwan. Sous couvert d'anonymat, des responsables pakistanais ont affirmé le 17 février que les forces de sécurité avaient tué 39 militants présumés de l'Etat islamique. Ils ont par ailleurs indiqué que l'opération antiterroriste, menée à travers tout le Pakistan, avait également conduit à l'arrestation de 47 suspects.

© Asif Hassan
Un attentat a fait 80 morts au Pakistan
Cette opération a été menée au lendemain d'une attaque-suicide revendiquée par Daesh contre un sanctuaire soufi de la ville de Sehwan. L'attentat, perpétré par un kamikaze, a eu lieu lors d'un rituel religieux, tuant au moins 80 personnes et faisant 250 blessés.


Le soufisme est fortement rejeté et violemment combattu par les fondamentalistes islamistes qui en critiquent l'aspect populaire - ses danses et sa musique - qui d'après eux ne correspond pas à la pratique ni aux enseignements du prophète de l'islam.