Une enveloppe piégée a explosé au 66, avenue d'Iéna, dans le 16e arrondissement de Paris, où siège le Fonds monétaire international (FMI), signale BFM TV. La structure du bâtiment n'a pas été endommagée, selon la chaîne. « Une enveloppe a explosé à l'ouverture et a fait un blessé léger dans les locaux du FMI », a précisé à Reuters une source policière.

© AFP, CHRISTOPHE ARCHAMBAULT
Des policiers français arrivent au siège du Fonds monétaire international, à Paris, jeudi.
« La Brigade de recherche et d'intervention (BRI) est sur place pour procéder à des vérifications », a ajouté le source. La Direction de la police judiciaire et le parquet antiterroriste français ont été saisis.



Une intervention est en cours, signale la préfecture de police sur Twitter :



Sputnik s'est rendu sur place pour suivre l'évenement en direct :



Selon la Libre Belgique, se référant à des sources policières, une assistante de direction a été blessée aux mains et au visage. Selon les informations préliminaires, l'explosion qui est survenue en fin de matinée pourrait être due à un pétard. Plusieurs personnes ont été évacuées « par mesure de précaution », selon les mêmes sources.

La directrice générale du FMI Christine Lagarde a condamné « l'acte de violence » commis contre le bureau parisien du FMI.
Le président de la République François Hollande a qualifié l'incident d'« attentat ». « Nous sommes encore en face d'un attentat, il n'y a pas d'autre mot face à un colis piégé », a-t-il déclaré.
« Nous devons rechercher toutes les causes et trouver les coupables. Nous le ferons avec obstination, persévérance et jusqu'au bout », a promis le chef d'État français. « Nous sommes toujours visés. Là, en l'occurrence, c'est le Fonds monétaire international, mais c'est en France, c'est la France. (...) Nous sommes directement concernés. »

Peu après l'incident, une fusillade a été signalée dans un lycée à Grasse, dans les Alpes-Maritimes, dans le sud-est de la France, faisant plusieurs blessés. Suite aux événements à Paris et à Grasse, le premier ministre Bernard Cazeneuve a écourté sa visite dans la Somme.

Mercredi 15 mars, un paquet suspect a été découvert dans le bâtiment du ministère allemand des Finances à Berlin. Selon le journal Bild, il contenait un engin explosif qui était adressé au ministre des Finances, Wolfgang Schäuble. Comme l'a indiqué par la suite la police grecque, le colis intercepté avait été envoyé par la poste depuis la Grèce.