Des missiles du corps des Gardiens de la révolution islamique iranienne ont été tirés contre des bases terroristes en Syrie, écrit ce dimanche l'agence Tasnim. La frappe constitue une riposte aux récentes attaques terroristes à Téhéran.

© AFP 2017 / SEPAH NEWS
« La frappe de missiles sur les positions des terroristes est une mise en garde. En cas d'une réédition d'attaques contre l'Iran, le feu de notre vengeance juste brûlera jusqu'aux cendres les terroristes », est-il indiqué.


Des photos et des vidéos du tir n'ont pas tardé à faire leur apparition sur la Toile.


Ce sont des missiles sol-sol de moyenne portée qui ont été tirés sur des positions des extrémistes. Ils ont été lancés depuis les provinces de Kermanshah et du Kurdistan, ajoute la source.

Mercredi 7 juin, deux attaques simultanées ont eu lieu à Téhéran, faisant 17 morts et 43 victimes blessés. Après une fusillade qui a éclaté à l'intérieur du Parlement iranien, l'un des assaillants a activé sa charge explosive. Une autre attaque kamikaze a frappé le mausolée de l'ayatollah Khomeini, fondateur de la République islamique d'Iran.