Un journaliste travaillant pour RT a été tué le 30 juillet dans une frappe de roquette des terroristes de Daech contre l'armée syrienne alors qu'il couvrait l'opération. Un opérateur qui collaborait avec RT a été blessé lors de l'attaque.

journaliste
© Khaled G. Alkhateb
Khaled G.Alkhateb
Le journaliste était sur les lieux pour assurer la couverture médiatique de l'opération de l'armée syrienne contre les extrémistes de Daech près d'As Sukhnah, dans la partie orientale de la province de Homs, annonce un communiqué de RT.

En outre, l'opérateur Muutaz Yaqoub, qui collaborait avec RT, a été blessé lors du pilonnage effectué par les djihadistes, ajoute RT. Il est actuellement transféré dans un hôpital.

Ce matin, Khaled G.Alkhateb a écrit son dernier post sur Facebook. Il a notamment annoncé qu'il se trouvait à Al-Sukhna.

Le correspondant était âgé de 22 ans et faisait ses études à l'Université de Damas.

Le directeur général de l'agence d'information Rossiya Segodnya, Dmitri Kisselev, a exprimé ses condoléances aux proches et aux collègues de Khaled G.Alkhateb et souligné que le média était fier de son travail de journaliste.

Il a en outre affirmé que le jeune homme avait trouvé la mort lorsqu'il défendait la vérité.
« Il arrive souvent que des politiciens ne veulent pas savoir la vérité, par exemple dans le cas du bombardement américain de la base d'Al-Chaayrate en avril - suite aux déclarations selon lesquelles l'armée syrienne aurait eu recours à l'arme chimique à Khan Cheikhoun. Mais ces politiciens n'ont pas voulu y envoyer leurs hommes pour vérifier ces allégations infondées car ils comprenaient que cela entraînerait la révélation de leurs mensonges », a-t-il expliqué.
«C'est un malheur pour sa famille, ses collègues, pour tous ceux qui le connaissaient... », a tweeté la rédactrice en chef de Sputnik et de la chaîne de télévision RT Margarita Simonian.

Ella a également promis que RT ferait tout son possible pour aider la famille du journaliste décédé.