© Jonathan Falwell/AP
Irma répand la désolation à St Martin
Les insulaires s'attendent à encore plus de dégâts causés par les tempêtes

L'apparition de trois forts ouragans dans le bassin de l'Atlantique qui menace toutes les terres est « inégalée » à l'époque moderne, selon un expert en orage tropical.

L'ouragan Irma a déjà causé des dégâts majeurs dans les Caraïbes et devrait frapper le sud de la Floride, tandis que l'ouragan Katia menace l'est du Mexique et l'ouragan Jose pourrait frapper Antigua et Barbuda, qui a subi des dommages importants il y a quelques jours sous Irma.

La dernière fois, qu'il y a eu trois ouragans dans le bassin de l'Atlantique simultanément, c'était en 2010, ont déclaré des météorologues. Y compris cette année, il n'y a que six exemples d'ouragan simultanés enregistrés, selon le service national britannique de météorologie.

Mais c'est la première fois que les trois ont menacent la terre ferme, selon Eric Blake, un scientifique au National Hurricane Center.

« Jamais vu rien de tel dans l'histoire moderne », a-t-il déclaré sur Twitter.

« Trois ouragans distincts et simultanément vus dans l'Atlantique ? Inégalé jusqu'ici et totalement aberrant compte tenu d'Irma ».


Par rapport aux tempêtes de 2010, Karl, Igor et Julia, M. Blake a déclaré : « Julia n'a jamais été près de toucher terre. Elle n'a jamais été une menace. Irma risque de faire 100 fois plus de dégâts que Igor / Karl ».

Les images partagées comparant les ouragans étaient inexactes, a déclaré M. Blake, car les traces des tempêtes étaient différentes, ce qui signifie que Irma, Katia et Jose sont beaucoup plus menaçants pour les humains.

« Nous sommes en pleine saison des ouragans » a déclaré Graham Madge, porte-parole du service national britannique de météorologie.

« L'apparition de plusieurs ouragans à la même époque n'est pas inconnue, et il y a un terme météorologique, fujiwhara, pour décrire qu'ils dansent et interagissent les uns avec les autres ».

Avant 2010, il y a eu trois ou plusieurs ouragans simultanés dans l'Atlantique en 1967, 1980, 1995 et 1998.

L'ouragan Irma, qui a causé de graves dommages à certaines parties des Caraïbes, s'est affaibli dans une tempête de catégorie 4, mais est encore décrit comme « très dangereux », avec des vents jusqu'à 250 km/h.

On s'attend à ce qu'il maintienne sa force en s'approchant des îles Turks-et-Caïcos ainsi que des Bahamas, puis en Floride.

Le gouverneur d'État Rick Scott a déclaré : « Cette tempête a le potentiel de catastrophiquement dévaster notre état et vous devez prendre cela au sérieux ».

Un demi-million de Floridiens ont été évacués.

Pendant ce temps, on craint que l'ouragan Jose, une tempête de catégorie trois, puisse apporter d'autres dévastations aux zones déjà malmenées par Irma.


Commentaire : Les ouragans Irma et Jose ont établi un record en étant les deux premiers ouragans avec une vitesse de 250 km/h simultanée.


De plus Irma a maintenu des vents soutenus supérieurs à 297 km/h pendant 37 heures, un phénomène naturel hors norme qui n'avait jamais été observé dans l'Atlantique.


« Nous sommes très préoccupés par l'ouragan Jose » a déclaré Gaston Browne, Premier ministre d'Antigua-et-Barbuda au Washington Post.

Il a déclaré qu'environ 60 pour cent des 2 000 habitants de Barbuda étaient sans abri à cause des dégâts infligés par Irma.

Les résidents tentent d'évacuer l'île mais il y a peu de bateaux pour les évacuer.

Et l'ouragan Katia de catégorie 1 se trouve dans le golfe du Mexique et menace le littoral oriental du pays.

Il devrait frapper l'état de Veracruz samedi. Les experts craignent que l'ouragan, qui génère actuellement des vents de 128 km/h, puisse gagner de l'énergie au moment où il vont gagner la terre.

Katia a des « caractéristiques inquiétantes » car elle est très lente et pourrait déverser beaucoup de pluie sur des zones qui ont déjà été saturées au cours des dernières semaines, selon Luis Felipe Puente, responsable des services d'urgence nationaux du Mexique.


Commentaire : En juillet de cette année, huit cyclones tropicaux se trouvaient simultanément dans l'océan Pacifique nord pour la première fois depuis 1974.

Regarder aussi la vidéo des changements terrestres de juillet 2017 :



Traduction Sott