© Yves Herman / Reuters
Les catalanistes ont exulté à l'annonce de la déclaration d'indépendance
Avec 70 votes pour, dix votes contre et deux votes blancs, le parlement catalan a déclaré l'indépendance de la région, alors que le Sénat espagnol se réunit pour voter la suspension de l'autonomie de la Catalogne.

16h29 CET

Deux conseils des ministres exceptionnels se tiendront à 17h et 18h à Madrid. Le chef du gouvernement espagnol fera ensuite une allocution à la nation.


16h19 CET

« L'Espagne reste notre seule interlocutrice », a déclaré Donald Tusk, président du Conseil européen.

16h16 CET
Avec 204 votes en faveur de l'adoption de l'article 155 et 47 votes contre, le Sénat espagnol a approuvé le train de mesures de suspension de l'autonomie de la Catalogne et la destitution du gouvernement catalan.
16h00 CET

Les banques catalanes accentuaient leur chute à la Bourse de Madrid après la proclamation de l'indépendance de la Catalogne, CaixaBank, troisième banque espagnole, perdant environ 5%, Banco Sabadell 6%, tandis que Banco Santander, première banque de la zone euro, perdait environ 2,5%.


15h48 CET

L'Ibex, le cours de la bourse espagnole, a perdu deux points après la déclaration d'indépendance de la Catalogne.


15h40 CET

53 parlementaires hostiles à l'indépendance de la Catalogne avaient quitté le parlement avant le vote.


15h37 CET

Des dizaines de milliers d'indépendantistes laissent éclater leur joie à Barcelone.


15h37 CET
« L'Etat de droit restaurera la légalité en Catalogne », a tweeté le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy immédiatement après le vote d'une déclaration unilatérale d'indépendance au parlement de cette région.

Le dirigeant conservateur a demandé à tous les Espagnols de «garder leur calme», dans un message signé de ses initiales.

Le parlement de Catalogne a adopté le 27 octobre une résolution déclarant que la région devenait un « Etat indépendant prenant la forme d'une République », avant d'entonner l'hymne indépendantiste, en l'absence de l'opposition.

Dans ses attendus la résolution demande à l'exécutif catalan de négocier sa reconnaissance à l'étranger, alors qu'aucun Etat n'a manifesté son soutien aux indépendantistes.