George Szamuely, membre éminent du Global Policy Institute de la London Metropolitan University, est un citoyen britannique et non un partisan de la politique américaine. Il a soigneusement enquêté sur le soi-disant dossier russe et affirme que c'est entièrement l'œuvre des démocrates de Hillary Clinton.

Ce fait était connu à l'origine à la fois par l'ancien directeur de la CIA, John Brennan, et de l'ancien directeur du FBI James Comey. Pourtant, tous deux ont adhéré à l'histoire inventée du piratage électoral russe et au faux "dossier" de Christopher Steele sur les relations imaginaires de Trump avec les Russes.

Les médias pressetitués ont raconté les mensonges qu'ils étaient censés raconter. La conséquence de ce complot a été de gâcher la première année de la présidence de Trump et d'empêcher le président de réduire les tensions dangereusement élevées sur le dossier nucléaire russe. C'est un mauvais service non seulement pour le président Trump, mais aussi pour le peuple américain et la planète elle-même.

Le Dr Szamuely livre les sordides détails du complot d'un établissement américain corrompu visant à détruire un président choisi par le peuple et non par les groupes d'intérêts au pouvoir.

L'arrestation de Paul Manafort par l'ancien directeur du FBI, Robert Mueller, est une autre indication du caractère corrompu de Washington et de la "loi" qu'il utilise comme une arme. Robert Mueller est supposé enquêter sur le "dossier russe". L' arrestation de Paul Manafort n' a rien à voir avec "le dossier russe". Mueller a arrêté Paul Manafort sur la base d'allégations selon lesquelles en 2006, une décennie avant "le dossier russe", Paul Manafort n'a pas déclaré des paiements qu'il a reçus en tant qu'agent non enregistré pour le gouvernement ukrainien.

Selon des articles de journaux de l'époque, le sioniste néoconservateur Richard Perle, un ancien membre du Conseil de la politique de défense et secrétaire adjoint à la défense, était un agent non enregistré en Turquie et lui n'a pas été arrêté pour sa violation de la loi sur la procédure des déclarations.

Mais Paul Manafort est différent. En arrêtant Paul Manafort, qui a été pendant un certain temps directeur de la campagne présidentielle de Trump, Mueller peut accumuler de fausses accusations jusqu' à ce que Manafort achète sa sortie en fournissant à Mueller de fausses accusations contre Trump.

Aujourd'hui, les tribunaux fédéraux américains n'ont plus à prouver les accusations, mais à les faire valoir. Si la capitulation de Trump face au complexe militaro-sécuritaire et l'abandon de son intention de normaliser les relations avec la Russie ne suffisent pas à rendre Trump acceptable pour le complexe militaro-sécuritaire, Mueller peut faire pression sur Paul Manafort jusqu' à ce qu'il accepte l'histoire qu'on lui propose. La dernière chose sur laquelle Paul Manafort ou Trump peuvent compter est la justice. Il n' y a pas eu de justice dans la "Justice" américaine depuis des décennies.

Traduction : Sott