En littérature, l'antiphrase est une figure de style. Elle consiste à exprimer exactement le contraire de ce que l'on pense vraiment. Vous voulez un exemple ? Alors écoutez attentivement ce que l'écrivain Pierre Lemaître a raconté mardi 2 janvier à la radio. Un magnifique cas d'école mais aussi ( et surtout ) un sublime coup de gueule.
riches
© Inconnu
Pierre Lemaître, écrivain

Invité par France Inter, l'écrivain ( prix Goncourt 2013 pour Au revoir là-haut ) a profité de l'occasion pour adresser ses meilleurs vœux aux riches. Mais attention, il l'a fait à sa manière. Écoutez et regardez, c'est un petit bijou de colère et d'ironie :
« En 2018, comme par les années passées, vous pourrez exiler votre fortune et vous faire soigner en France aux frais du contribuable.

Mais il n'y a pas que la richesse qui progresse, il y a aussi la pauvreté.

Ce qui est excellent car, pour qu'il y ait des riches, il faut qu'il y ait des pauvres.

Et, là encore, la situation se présente très bien. »

Postée sur Facebook, cette vidéo a dépassé les 100 000 vues en moins de trois heures. Gageons que ce n'est qu'un début...

Biographie succincte :

Pierre Lemaître ( 19 avril 1951 ) passe sa jeunesse entre Aubervilliers et Drancy auprès de parents employés.

Psychologue de formation et autodidacte en littérature, il effectue une grande partie de sa carrière dans la formation professionnelle des adultes, leur enseignant la communication, la culture générale ou animant des cycles d'enseignement de la littérature à destination de bibliothécaires.

Il se consacre ensuite à l'écriture en tant que romancier et scénariste, vivant de sa plume à partir de 2006. Il assure chaque mois la rubrique Classiques et Cie dans Le Magazine littéraire. De 2011 à 2013, il est administrateur de la Société des gens de lettres.

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Lemaitre

https://positivr.fr/pierre-lemaitre-bonne-annee-riches-france-inter/