fallen trees
© Olympic National Park
Photos from the Olympic National Park's Bill Baccus show parts of the 100-plus trees downed Jan. 27 near Lake Quinault in the strange weather event.
Qu'est-ce qui pourrait abattre plus de 100 arbres au milieu d'un parc national alors qu'aucun autre événement météorologique majeur n'a été enregistré dans la région ?

C'est une bonne question, et qui pourrait être expliquée soit de manière simple - il s'agissait d'un vent descendant - soit par une série d'événements dignes des histoires de Sherlock Holmes.

C'est-à-dire : Dans la petite matinée du 27 janvier 2018, une sorte d'événement de vent très puissant a réussi à abattre 110 arbres à travers une vaste étendue de forêt sur la rive nord du lac Quinault, sur la Washington's Olympic Peninsula.

De tels vents n'ont pas été enregistrés à proximité des stations météorologiques, et les enregistrements radar de cette période n'indiquaient rien de plus qu'une présence de systèmes anticycloniques et dépressionnaires, selon Mass.

L'explication adoptée par The Daily World était que le vent provenait d'une "microrafale", un événement de vent rare qui crée un vent descendant dans une région localisée.

Mais un météorologiste du National Weather Service a expliqué à Mass qu'il aurait fallu des vents de 110 à 130 km/h pour arracher les arbres comme cela s'est passé cette nuit-là, et Mass a rejeté cette possibilité.

D'après les rapports du Service des parcs nationaux présentés à Mass, le vent a probablement soufflé du nord - un vent du nord - et les dossiers ont révélé un relevé sismique de l'événement. En d'autres termes, la chute des arbres a été d'une force, qu'elle a entrainé un petit tremblement de terre.

C'est du vent !

Cependant, les enregistrements de vent en surface au moment de l'incident ne montraient pas de vents importants, et ceux qui ont été enregistrés soufflaient dans la mauvaise direction.

Il n'y a pas non plus de système de convection qui créerait une "microrafale", selon Mass.

La seule chose qui aurait pu, peut-être, créer le vent qui est descendu dans les arbres était ceci : "une zone frontale approchait, avec de l'air chaud et un courant du sud qui déferlait en altitude, tandis qu'un courant d'est plus frais dominait près de la surface".

Mass note que le front est relié à un système de basse pression qui produit des vents forts autour de l'ouest de Washington plus tard dans la journée, mais qui, à ce moment-là, n'enregistre toujours pas de vents importants à proximité.

Alors, qu'est-ce qui a causé la chute de 110 arbres au milieu d'une forêt ?

Ce mystère n'est toujours pas résolu.

Traduction Sott