food korea price spike winter cold spring

« Indice des prix des aliments frais »
Park Ji-hyun, une mère qui travaille et qui vit à Bangbae-dong, dans le sud de Séoul, a dit qu'elle est surprise lorsqu'elle va à l'épicerie tous les week-ends.

"Il est difficile de trouver quelque chose dont le prix n'a pas augmenté. Nous nous sommes abstenus de manger à l'extérieur parce que les restaurants ont augmenté les prix, mais cuisiner à la maison est aussi devenu coûteux ", dit-elle.

Selon Statistics Korea, mercredi, les prix à la consommation ont augmenté de 1,6 % en avril par rapport à il y a un an et sont restés stables en dessous de 2 % pendant sept mois consécutifs.

Cependant, l'inflation perçue par les consommateurs est beaucoup plus élevée. Ils ressentent surtout la pression dans les épiceries et les restaurants. L'indice des prix des produits alimentaires frais a connu une hausse de 4,7 % en avril par rapport à l'année précédente, atteignant une hausse de 1 % le mois précédent.

Les prix des produits agricoles ont grimpé de 8,9 %, marquant la plus forte hausse depuis août dernier où ils ont enregistré une hausse de 16,2 %, et entraînant une hausse globale des coûts de consommation de 0,39 point en pourcentage. Les prix des légumes frais ont augmenté de 8,5 %, ce qui constitue également la plus forte hausse depuis la hausse de 22,8 % enregistrée en août dernier.

Le plus remarquable est le prix des pommes de terre, qui a grimpé de 76,9 % par rapport à l'an dernier, et de 33 % par rapport à mars, soit la plus forte hausse en plus de 14 ans.

Le gouvernement a expliqué qu'une vague de froid l'hiver dernier et une vague de froid au début du printemps ont réduit l'offre sur le marché.

"Le stock de pommes de terre a diminué depuis décembre dernier, et le temps n'a pas été favorable pendant les semis. Cela a fait grimper les prix ", a déclaré Kim Yun-sung, le directeur en charge de la division des prix à Statistics Korea.

Le prix du riz a également augmenté de 30,2 %, et d'autres produits de base coréens comme la poudre de chili, le radis et la courge ont tous augmenté de plus de 40 %.

Les prix dans les restaurants ont bondi de 2,7 % au premier trimestre, marquant la plus forte hausse en deux ans. On dit que c'est le résultat de la hausse du salaire minimum. Le salaire horaire minimum du pays a été augmenté de 16,4 % pour atteindre 7 530 won cette année, malgré les préoccupations des employeurs.

"Avec la hausse des prix des denrées alimentaires, le coût de la main-d'œuvre et les hausses des loyers et des taxes ont affecté les prix dans les restaurants ", a dit Kim.

Les prix ont notamment augmenté dans les services où le coût de la main d'œuvre représente une part importante. Les frais pour les services d'entretien ménager, par exemple, ont bondi de 10,8 %, tandis que les frais d'entretien des appartements ont bondi de 6,8 %.

Les fabricants de produits alimentaires contribuent également à l'inflation. Haitai Confectionery and Foods a augmenté le prix de ses produits les plus populaires de 12,7 % en moyenne, tandis que Lotte Confectionery a également augmenté ses prix. D'autres fabricants de produits alimentaires et boulangeries devraient suivre, car les prix mondiaux du blé ont fortement augmenté en raison de la sécheresse qui a frappé les États-Unis et l'Australie l'an dernier. Les deux pays fournissent 93 pour cent des importations de blé de la Corée.

Traduction Sott.net de source.