voiture
© Inconnu
Que faire lorsque sa voiture est emportée par le courant ou est soudainement entourée d'eau ? 40 millions d'automobilistes donne quelques conseils pour se sortir de ce mauvais pas.

Vous revenez du travail et, sur la route, vous êtes surpris par un orage ? L'association 40 millions d'automobilistes donne quelques recommandations, alors que plusieurs personnes ont été coincées dans leur véhicule à la suite des averses orageuses, au cours de ces derniers jours.

Un homme est même décédé dans l'Eure mardi 5 juin, bloqué dans sa voiture tombée dans un fossé rempli d'eau.

Limiter ses déplacements

En cas d'inondation ou de crue, l'association recommande de limiter au maximum ses déplacements, aussi bien à pied qu'en voiture.
En cas de nécessité absolue d'utiliser un véhicule, privilégiez les axes de circulation principaux, moins susceptibles d'être inondés, et respectez scrupuleusement les déviations mises en place.
Il s'agit aussi d'écouter les consignes des autorités et des sauveteurs tout au long de son trajet et de ne jamais s'engager sur une route barrée, une voie immergée ou dans un parking souterrain.

L'association rappelle par ailleurs qu'en France, « on estime que 19 000 communes (soit environ 11% de la population) sont exposées, à des degrés divers, à des risques d'inondation. Parallèlement, 50% des noyades lors d'inondations se produisent dans un véhicule. »

Ne pas paniquer

Comment sortir rapidement de sa voiture lorsqu'elle est soulevée de la chaussée par l'eau montante ou emportée par le courant ? Premier conseil de l'association : « D'abord, ne paniquez pas ! Vous aurez besoin d'avoir l'esprit le plus clair possible... Assurez-vous que la voiture est stabilisée pour détacher ou couper les ceintures de sécurité de tous les occupants du véhicule. »

L'association recommande alors d'ouvrir ou de briser les fenêtres latérales en amont du courant pour pouvoir évacuer la voiture et monter sur le toit.
S'il y a des enfants à bord, il est préférable de les faire sortir du plus âgé au plus jeune.
Le conducteur pourra enfin sortir du véhicule en aval du courant. Mais si la voiture est stabilisée, « il est plus prudent d'attendre l'arrivée des secours ».

En revanche, si elle bouge ou commence à couler, « il faut être prêt à quitter la voiture et à rejoindre un lieu sécurisé en marchant ou en nageant ».

Inventé à Nantes, un outil très utile

De petits outils peuvent aussi être d'une grande utilité en pareille situation, notamment le Resqme, primé au Concours l'Épine en 2016 et inventé par Laurent Colasse, de Nantes.

« Il permet de couper une ceinture de sécurité et de briser la vitre latérale d'un véhicule et donc de libérer rapidement une personne bloquée dans une voiture », précise Pierre Chasseray, délégué général de l'association.


La noyade à l'intérieur d'un véhicule immergé est « une cause majeure de mortalité lors de ces événements climatiques », affirme Daniel Quéro, président de 40 millions d'automobilistes.
Peu d'usagers sont en effet conscients que 30 centimètres d'eau suffisent pour emporter une voiture sur une route inondée !