An adult and baby moose take a morning stroll in the Cape Breton Highlands this morning.
© Marcel Lelievre
Ce matin, un élan adulte et son bébé font une promenade matinale dans les hautes-terres du Cap-Breton.
C'est la deuxième chute de neige au Cap-Breton en un mois depuis 43 ans, selon Environnement Canada.

Les habitants du Cap-Breton se sont réveillés sous la neige mercredi.

Traverser la neige et la gadoue n'est pas quelque chose que les gens ont l'habitude de faire en juin, mais c'est quelque chose que les habitants des hautes terres du Cap-Breton ont dû faire ce matin.

Linda Libby, météorologiste à Environnement Canada, a indiqué qu'il est rare de voir de la neige au Cap-Breton en juin, mais ce n'est pas nouveau non plus.

"Nous n'avons qu'un seul cas en juin", a-t-elle dit. "En fait, c'est plus tard - le 9 juin 1975 - quand il y a eu un relevé d'un centimètre, ce qui est plutôt bien."

Ces chiffres ont été recueillis dans la municipalité régionale du Cap-Breton. Libby dit qu'il n'y a pas autant d'informations des Highlands.

Souvent, les chutes de neige sont mesurées dans les aéroports. Les aéroports du Cap-Breton sont situés à Sydney, Margaree et Port Hawkesbury.

Bien que l'accumulation de neige au Cap-Breton n'ait été signalée qu'une seule fois au cours du mois de juin, elle est plus fréquente en mai. En 1974, un énorme 10,2 centimètres de neige est tombé à Chéticamp.

now on the road near Cheticamp.
© Randy Roach
now on the road near Cheticamp.
Selon Mme Libby, un printemps froid peut apporter de la neige alors que les gens attendent le soleil de l'été.

"Il y a un système de basse pression, puis une vague de froid, ou une vague de froid au fur et à mesure qu'un système météorologique passe, en particulier avec un front froid ", a-t-elle dit. "C'est un peu ce qui se passait. Il sort tout droit de l'Arctique par le Québec et l'air froid affecte vraiment les Maritimes.

Selon Darlene Doucet, responsable des relations publiques à Parcs Canada, la neige avait fondu en fin de matinée.


Traduction Sott.net de
source.