Béarn, innondations
Plusieurs cours d'eau sont sortis de leur lit en Béarn. La commune de Salies-de-Béarn est notamment particulièrement touchée. Dans le 64, environ 1 000 interventions des pompiers ont été menées depuis mardi. Le point

Des trombes d'eau se sont abattues sur le Béarn ces mardi et mercredi, entraînant la montée des rivières et l'inondation de plusieurs communes et routes.

1 000 interventions dans le département depuis mardi

Depuis mardi matin, environ 1 000 interventions ont été menées par le service départemental d'incendie et de secours, notamment dans le secteur de Salies-de-Béarn, particulièrement touché, mais aussi du côté de Pau, Lembeye, Navarrenx...

A Os-Marsillon, les secours étaient fortement mobilisés cet après-midi, 40 maisons, soit la moitié du village, étant inondées. Enfin, à Carresse-Cassaber, des sauveteurs aquatiques du Sdis et l'hélicoptère de la Sécurité civile étaient engagés pour dégager et mettre en sécurité trois personnes bloquées dans un véhicule.

Ce mercredi après-midi, le département des Pyrénées-Atlantiques restait en vigilance orange inondations.
900 foyers sans électricité

Des perturbations étaient encore observées sur les axes routiers, notamment départementaux. S'agissant de l'A64, la situation était rétablie, notamment entre Orthez et Salies-de-Béarn. En revanche, la sortie n°8 Orthez est déconseillée (débouche sur une RD bloquée pour partie).

Enfin, sur les Pyrénées-Atlantiques, 900 clients (dont 750 en Béarn) étaient encore privés d'électricité, ce mercredi après-midi. 50 techniciens étaient mobilisés sur le terrain.

Comme nous le disions, les dégâts sont notamment importants à Salies-de-Béarn (lire plus bas le point par secteur). Cette vidéo a été réalisée ce mercredi matin :





Salies-de-Béarn , flood
© R.M.
Le centre-ville de Salies-de-Béarn entièrement sous les eaux, dans la nuit de mardi à mercredi.
Témoignage à Salies-de-Béarn : "Le Saleys en furie"

"Les eaux ne cessent de monter. Je suis contente d'habiter au premier étage, racontait ce mercredi matin, une habitante, place de la Trompe, à Salies. Depuis hier soir (mardi), la pluie... avec le Saleys qui a grossi à partir de 20 heures. De l'eau est sortie par les bouches d'égout. Au coeur du Bayaa, l'eau a commencé à sortir, puis place des Temples, quartier Larroumet. Moi, je n'étais pas en danger mais je n'avais aucune information par SMS ou autre. Les commerces ont été envahis par l'eau de 20h30 à 23 heures. Là je ne peux pas sortir, le Saleys est en furie. Impossible de mettre un pied dehors. Les pompiers sont en hydrospeed. C'est un phénomène exceptionnel. J'ai de quoi manger. J'ai de l'électricité."


Gaves : une hauteur maximale de 11 m à Orthez, ce mercredi, en début de nuit

Les gaves d'Oloron et de Pau sont toujours en vigilance orange (informations sur le site Vigicrues). La hauteur maximale de 5,28 m a été observée à Oloron-Sainte-Marie à 12 heures, ce mercredi. A Escos, elle était de 5,33 m (à 10h30). La décrue s'amorçait dans ces secteurs. Pour mémoire, en janvier 2014, le Gave d'Oloron avait atteint 4,67 m à Oloron- Sainte-Marie et 4,90 m à Escos.


Pour le Gave de Pau, à Nay, la hauteur maximale s'est stabilisée autour de 3,20 m ce mercredi après-midi, et autour de 2,95 m à Artiguelouve. A Orthez, elle devrait avoisiner 11 m ce mercredi, en début de nuit. La cellule de surveillance restera active, tant qu'il n'y a pas de décrue (à lire plus bas les restrictions de circulation dans le secteur : la D817 restera coupée toute la nuit, dans le virage en contrebas de la Moutète ; par ailleurs, le Pont-Vieux est interdit aux piétons).

Le secteur de Mourenx également touché par les inondations...

A Mourenx, le maire, Patrice Laurent a indiqué que le quartier La Barthe a été évacué dans la nuit de mardi à mercredi, alors que les eaux ne cessaient de monter. Une cinquantaine de personnes ont été évacuées. Certaines ont été accueillies dans leurs familles. Le premier édile et les services étaient sur place. Le restaurant municipal a été ouvert et du café chaud était disponible. L'école du bourg est fermée.

La Ville de Mourenx a réalisé une demande de reconnaissance de catastrophe naturelle auprès de la préfecture->> Signalez sans tarder vos sinistres auprès de vos assurances puis déclarez-vous auprès de la mairie au 05 59 60 07 23.

mourenx
© Dominique Guirauton
Avenue Charles Moureu, à Mourenx, la Baïse, très violente, est entrée dans les cours et les jardins des riverains.
L'article complet sur Sud-Ouest