Japan

Kurashiki, sud du Japan, le 7 juillet 2018. L’Agence météorologique japonaise prévoit d’autres records de pluie à venir, au moins jusqu’à dimanche.
Les pluies torrentielles qui s'abattent depuis plusieurs jours sur le sud et l'ouest du Japon ont fait des dizaines de morts dont le bilan ne cesse d'augmenter.

Quelque 48 000 pompiers, policiers et agents des Forces d'autodéfense (nom de l'armée japonaise, ndlr) s'activent sans relâche, depuis plusieurs jours, dans le sud et l'ouest du Japon. Hiroshima, Kyoto, Okayama... Cette partie du pays est en effet totalement sous l'eau, avec des pluies en continu qui engendrent des crues exceptionnelles, des glissements de terrain et des inondations piégeant les habitants malgré les nombreux appels à évacuer.

Plusieurs dizaines de personnes ont péri noyées ou touchées par des arbres renversés. Les autorités ont ce samedi officialisé un bilan d'au moins 30 morts mais les médias locaux parlent plutôt de 50 victimes. Tous s'accordent sur au moins une cinquantaine de disparus mais le bilan pourrait être bien plus lourd compte tenu des difficultés à faire passer les informations et l'inaccessibilité de certains lieux en pleine campagne. D'autant que l'Agence météorologique japonaise a prévu d'autres records de pluie à venir, au moins jusqu'à dimanche. Le Premier ministre, Shinzo Abe, a qualifié la situation « d'extrêmement grave » et ordonné le déploiement de tous les moyens possibles pour sauver des vies.

Japan, flood, 2018-07
© REUTERS / Kyodo
Kurashiki, sud du Japan, le 7 juillet 2018. Quelque 48 000 pompiers, policiers et agents des Forces d'autodéfense (nom de l'armée japonaise, ndlr) s’activent sans relâche, depuis plusieurs jours, dans le sud et l’ouest du Japon.
Japan, flood, 2018-07
© AFP / STR / Jiji Press
Karatsu, Japan, le 7 juillet 2018. Un train est violemment sorti des rails non loin des habitations.
Japan, flood, 2018-07
© AFP / STR / Jiji Press
Hiroshima, sud du Japon, le 7 juillet 2018. De nombreuses routes sont coupées, ce qui complique aussi le travail des secouristes.
Japan, flood, 2018-07
© REUTERS / TPX Kyodo
Kurashiki, sud du Japon, le 7 juillet 2018. Quelque 48 000 pompiers, policiers et agents des Forces d'autodéfense (nom de l'armée japonaise, ndlr) s’activent sans relâche, depuis plusieurs jours, dans le sud et l’ouest du Japon.
Japan, flood, 2018-07
© REUTERS / TPX Kyodo
Hiroshima, sud du Japon, le 7 juillet 2018. Certaines victimes sont bloquées dans leurs maisons inondées et ensevelies par la boue.
Japan, flood, 2018-07
© AFP / STR / Jiji Press
Fukuoka, sud-est du Japon, le 7 juillet 2017. De nombreuses routes sont coupées, ce qui complique aussi le travail des secouristes.
Japan, flood, 2018-07
© REUTERS / Kyodo
Kyoto, Japon, le 5 juillet 2018. Les autorités avaient multiplié les appels à évacuer il y a quelques jours, avant que la situation ne s’aggrave.