Elin Ersson
© Facebook
Elin Ersson, étudiante à l'Université de Göteborg, a été encensée dans les médias après avoir empêché l'expulsion d'un Afghan de 52 ans (condamné pour agression).
L'« héroïque » étudiante suédoise qui avait éveillé l'intérêt des médias internationaux en empêchant l'expulsion d'un migrant (elle avait refusé de s'asseoir dans l'avion dans lequel il se trouvait) a en fait empêché l'extradition d'un homme condamné pour agression et dont la demande d'asile avait été rejetée.

Elin Ersson, étudiante à l'Université de Göteborg, avait eu droit à des éloges dithyrambiques dans la presse après avoir refusé de s'asseoir dans l'avion tant que l'homme, un Afghan de 52 ans qui devait être extradé, ne serait pas libéré. Le coup de pub avait porté ses fruits, et les autorités n'avait pas pu expulser l'individu.

Or la police suédoise a confirmé à Fox News que l'homme dont Ersson a empêché l'expulsion avait en fait été condamné à une peine de prison en Suède à la suite d'une agression. Le porte-parole de la police a refusé de donner plus de détails sur le délit commis par le migrant. Sa demande d'asile avait également été rejetée.

Contactée par Fox New, la personne représentant Ersson a refusé de commenter l'affaire.

L'un des plus importants journaux finlandais, Helsingin Sanomat, a également rapporté la semaine dernière que l'individu avait été condamné pour agression. Son expulsion a été reportée à plus tard, même si la date reste encore inconnue, selon le journal.

En dépit du manque d'informations concernant cet homme soumis à un arrêté d'expulsion, la plupart des journaux se sont rués sur cette histoire, le Washington Post qualifiant le coup de pub d'Ersson d'« acte de désobéissance civile spectaculaire » tandis que le magazine Newsweek a présenté l'étudiante comme une « héroïne ».


De son côté, CNN a parlé aux autorités suédoises qui ont confirmé qu'il s'agissait d'une « déportation forcée », sans pour autant révéler pourquoi l'homme devait être expulsé.

L'étudiante suédoise a filmé et diffusé en direct l'incident dans sa totalité, et la vidéo a été visionnée 5 millions de fois sur Facebook. Dans la vidéo, on l'entend dire : « Je suis dans un avion dans lequel se trouve quelqu'un qui doit être expulsé vers l'Afghanistan, où il risque d'être tué. Je ne m'assieds pas tant qu'il n'est pas sorti. »

« Je fais ce que je peux pour sauver la vie de quelqu'un », poursuit-elle. « Tant qu'un passager reste debout, le pilote ne peut pas décoller. Tout ce que je veux, c'est empêcher cette expulsion, et ensuite je me conformerai aux règles. Tout cela est parfaitement légal, et je n'ai commis aucun délit. »

Irrité, un passager a tenté de lui prendre son téléphone, faisant remarquer qu'elle perturbait les autres passagers. Ce à quoi l'étudiante a répondu : « Ce n'est pas de ma faute si on veut l'expulser. J'essaie d'empêcher ça. »

« J'essaie de changer les lois de mon pays. Elle ne me plaisent pas. Envoyer des gens en Enfer, ce n'est pas juste », a-t-elle ajouté.

Traduction : SOTT