Le Trésor américain a déclaré sanctionner la banque russe Evrofinance Mosnarbank dans le but affiché de sanctionner les institutions financières qui soutiennent le gouvernement vénézuélien du président Maduro, « illégitime » aux yeux de Washington.
evee
© Inconnu
« Cet acte démontre que les Etats-Unis vont prendre des mesures contre les institutions financières étrangères qui soutiennent le régime illégitime de Maduro et contribuent à l'effondrement économique et à la crise humanitaire qui sont des fléaux pour le peuple du Venezuela », a déclaré le secrétaire au Trésor américain Steven Mnuchin dans un communiqué.

Cette banque de Moscou est mise en cause pour ses échanges avec le groupe pétrolier public vénézuélien PDVSA.


« Les Etats-Unis continuent de prendre des mesures contre ceux qui soutiennent le régime illégitime de Maduro et contribuent à l'effondrement économique et à la crise humanitaire du [Venezuela] », a par ailleurs justifié le Département américain du Trésor, le ministère de l'Economie des Etats-Unis dans un tweet.

Evrofinance Mosnarbank est la propriété de groupes publics russe et vénézuélien. Elle est sanctionnée en raison de ses échanges avec la société pétrolière vénézuélienne publique PDVSA, qui a été inscrite fin janvier sur la liste noire américaine.

Ces sanctions impliquent que les avoirs d'Evrofinance Monsnarbank aux Etats-Unis ou détenus par des Américains sont gelés et qu'il est interdit aux ressortissants américains d'échanger avec l'établissement.

La Maison Blanche a fait savoir la semaine précédente qu'elle étendrait ses sanctions aux institutions financières étrangères « impliquées dans une aide à des transactions illégales bénéficiant à Nicolas Maduro et son réseau corrompu ». La Russie a elle qualifié le 2 mars, par le biais de son ministre des Affaires étrangères, l'attitude de Washington envers le Venezuela de « violation éhontée du droit international» et d'«ingérence flagrante dans les affaires intérieures d'un Etat souverain ».