Pour que l'acte 18 marque une nouvelle phase dans la mobilisation, des figures du mouvement, des Gilets jaunes comme Eric Drouet, Maxime Nicolle et Priscilla Ludosky ont fait des appels plus déterminés que jamais.
gilet
© Inconnu

Plusieurs centaines de Gilets jaunes sont actuellement rassemblés sur les Champs-Elysées. Face à eux, le dispositif des forces de l'ordre est opérationnel. « Canon à eau avancé mais pas utilisé » précise le journaliste Clément Lanot.


La RATP a dressé une liste des stations de transports en commun parisiens fermées pour la journée, précisant par ailleurs quelles lignes de bus seraient impactées.


En amont du 18e acte de la mobilisation des Gilets jaunes, la Préfecture de police a publié un communiqué de presse annonçant un périmètre d'interdiction des rassemblements et manifestations ainsi que les restrictions de circulation pour la journée dans la capitale.


« Tous à Paris pour l'acte 18 » : tel est le mot d'ordre lancé par des Gilets jaunes pour la mobilisation de ce 16 mars qu'ils veulent décisive. Des figures du mouvement comme Eric Drouet, Maxime Nicolle et Priscilla Ludosky ont fait des appels plus déterminés que jamais. « J'espère que ce sera un jour unique en France », a fait savoir Eric Drouet dans une vidéo sur YouTube, diffusée le 15 mars. Il a en outre annoncé qu'après cette journée, il ne manifestera plus et passera à de « vraies actions », évoquant l'idée de « blocages ».


« Nous lançons un ultimatum au président Macron et au gouvernement, nous voulons que nos revendications soient respectées, nous appelons toute la France à monter sur Paris », détaille la page Facebook de l'événement « Acte 18 - Ultimatum - La France entière à Paris ». « On a tous les éléments pour faire une belle journée », a-t-il poursuivi, annonçant par la même occasion comment il envisageait de faire évoluer sa contribution au mouvement : « Il faudra proposer des blocages. Marcher, on a prouvé qu'on savait le faire [...] On a prouvé qu'on était pas entendu avec ces marches [...] La seule chose à faire, [ce sont] les blocages de l'économie » a-t-il estimé.

Plusieurs pages Facebook ont été ouvertes pour organiser l'hébergement ou le déplacement en covoiturage depuis la province. En outre, pour faire converger les luttes, des représentants des Gilets jaunes dont Priscillia Ludosky, de la Marche des Solidarités (contre les violences policières) et de la Marche du Siècle (pour le climat) ont annoncé que leurs cortèges convergeraient le 16 mars à Paris.