L'acte 18 des Gilets jaunes, annoncé comme un « regain de mobilisation » et qualifié d'« ultimatum » par les organisateurs du mouvement, a causé d'importants dégâts à Paris après des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre, a constaté un correspondant de Sputnik.
gilets
© Zakaria ABDELKAFI / AFP
Acte 18
Quatre mois après le début du mouvement et alors que le Grand débat national prend fin, les Gilets jaunes se sont mobilisés ce samedi pour leur acte 18 intitulé « l'ultimatum », dont l'épicentre se trouvait à Paris.

Plusieurs appels à converger vers la capitale ont été lancés sur les réseaux sociaux alors que la mobilisation est en baisse depuis ces dernières semaines.

Éric Drouet, l'une des figures du mouvement, avait mis en garde au soir de l'acte 17: « Maintenant, on va passer aux choses sérieuses: l'acte 18 arrive et ça, Macron, tu peux te méfier parce que ça va être un regain de mobilisation ».

Plusieurs autres manifestations ont également eu lieu à Paris: la « Marche du siècle » pour le climat, une journée d'action des forains, ainsi que la « Marche des solidarités » contre les violences policières et le « racisme d'État ».

Selon le Nombre jaune, qui a comptabilisé les Gilets jaunes et les manifestants de la Marche du siècle, ils étaient 230 766 dans toute la France

Si le ministère de l'Intérieur a recensé 32.300 participants lors de l'acte 18 des Gilets jaunes, le syndicat France Police-Policiers en colère parle, pour sa part, de 290.000 manifestants à travers toute la France à 19h30.

Selon la préfecture de la police de Paris, 42 manifestants, 17 membres des forces de l'ordre et un pompier ont été blessés dans la capitale au cours de l'acte 18 de la mobilisation des Gilets jaunes.

À Paris, les forces de l'ordre ont procédé samedi à l'interpellation de 230 personnes, écrit Reuters qui se réfère au bilan de la préfecture de police, annoncé à 19h30. Toujours selon l'agence, 106 personnes ont été placées en garde à vue.

Une voiture de police a été détruite par le feu aux Halles, devant le commissariat du quartier, selon des images postées sur Twitter.


Des accrochages entre manifestants et forces de l'ordre à Bordeaux


Une voiture de luxe détruite par le feu dans la rue du Colisée, non loin des lieux où, plus tôt dans la journée, un important incendie s'est déclaré dans les locaux de la Banque Tarneaud.


Plusieurs voitures et motos brûlées sur le boulevard Montmartre


Selon Édouard Philippe, les violences sur les Champs-Élysées qui ont émaillées le 18e acte des Gilets jaunes sont « inacceptables ». « Ceux qui excusent ou qui encouragent » de tels actes s'en rendent « complices », a précisé le Premier ministre, cité par BFM TV.


Des manifestants ont érigé et font brûler une pile de chaises du restaurant Le Deauville, sur les Champs-Élysées


Des manifestants font usage de cocktails Molotov sur les Champs, près du Fouquet's.


Nouveaux incidents place de l'Étoile. La police fait usage de gaz lacrymogènes.


La maire de Paris condamne «les insupportables exactions commises».

Anne Hidalgo a déclaré avoir activé « la cellule de crise de la ville » pour faire face aux situations d'urgence, suite aux violences qu'a connues Paris ce samedi lors de l'acte 18 des Gilets jaunes.


Christophe Castaner dénonce le caractère « délibéré » de l'incendie avenue Franklin Roosvelt et qualifie ses auteurs d'« assassins ».


À 13:23 La Banque Tarneaud est en feu avenue Franklin Roosevelt. Une femme avec son bébé pourraient être pris au piège.

Important incendie en cours dans la Banque Tarneaud, avenue Franklin Roosevelt. Des nuages de fumée noire et des flammes s'échappent de la porte et des fenêtres de l'établissement. Le feu risque de se propager sur le bâtiment. Selon de premières informations, une femme avec son bébé pourraient se trouver à l'intérieur piégés par le feu. La zone est bouclée par les forces de l'ordre.

Plus tard dans la journée, les pompiers ont annoncé à l'AFP que l'incendie a fait 11 blessés légers.

« Deux personnes ont été sauvées des flammes. Une femme et son bébé étaient coincés au deuxième étage », ont-ils indiqué.

feuu
© Sputnik
feuu
© Sputnik
Des magasins pillés sur les Champs-Élysées, le restaurant Fouquet's saccagé.


Plusieurs magasins, dont les boutiques Hugo Boss, Lacoste et Nespresso ont été pillés par des manifestants. La célèbre brasserie Le Fouquet's, qui est inscrite à l'inventaire des monuments historiques et fréquentée par de nombreuses personnalités, a également été vandalisée par des manifestants.

Castaner dénonce « des professionnels de la casse », promet « la plus grande fermeté ».


Les manifestants, pour certains cagoulés, jettent des pavés en direction des forces de l'ordre au pied de l'arc de Triomphe.


Tensions près de la boutique Cartier sur les Champs-Élysées.


Voir la suite ici