drogue
© Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro
Présentation à la presse d'une saisie de cocaïne de 500 kilos, réalisée à bord d'un avion d'Air France, issue d'un trafic de cocaïne entre la Martinique et le port du Havre. Au total, une vingtaine de personnes ont été placées en détention provisoire après ce coup de filet. Ici, gros plan sur des billets de banque.
Les statistiques du ministère de la Justice montrent que la part des infractions en lien avec les stupéfiants ne cesse de croître.

Sur le terrain, policiers, magistrats, journalistes, habitants des quartiers gangrenés le constatent depuis des années: le trafic de drogue explose. Un constat que confirment de façon spectaculaire les statistiques du ministère de la Justice, que Le Figaro a pu consulter. Au-delà de la sécheresse des statistiques, ces chiffres dévoilent une riposte judiciaire de plus en plus musclée mais aussi des cités dévastées. Et expliquent pourquoi Emmanuel Macron a fait d'un futur plan de lutte contre la drogue l'une de ses priorités.

Sur le total annuel des condamnations pour crimes et délits, l'explosion des «stups» s'illustre d'abord par la progression de la part des infractions en lien avec les stupéfiants. Les chiffres disponibles concernent la période 2012-2017 ; les données pour 2018 ne seront pas connues avant plusieurs mois. En 2017, la progression était de 21 % (128 559 pour un total de 610 737 condamnations) contre 15 % en 2012.

Article complet payant sur le site du Figaro