Les autorités de la province du Khouzestan, dans le sud-ouest de l'Iran, ont ordonné ce mercredi l'évacuation de plus de 60 000 personnes dans l'agglomération d'Ahvaz, menacée d'inondation, selon des médias iraniens.
iran
© ATTA KENARE/AFP
L'Iran a demandé à plus de 60 000 personnes d'évacuer ce mercredi leurs habitations situées à Ahvaz, dans la province du Khouzestan (sud-ouest de l'Iran)
Le gouverneur-général de la province, Gholamreza Shariati, a indiqué que l'ordre d'évacuation avait été pris de « façon préventive et par précaution afin d'éviter tout danger pour la population », selon l'agence Tasnim.

L'ordre d'évacuation concerne cinq districts sud de l'agglomération d'Ahvaz, selon la télévision d'Etat. Soixante mille à 70 000 personnes vivraient dans ces zones, indique Tasnim, alors que la population totale d'Ahvaz est estimée à 1,3 million d'habitants.

Plus de 70 morts

Lundi, les autorités avaient ordonné l'évacuation d'un hôpital d'Ahvaz menacé par les crues.

L'Iran est frappé depuis trois semaines par de fortes inondations, qui ont fait plus de 70 morts, selon le dernier bilan officiel. Les pluies torrentielles ont d'abord touché le nord-est du pays à partir du 19 mars.

La deuxième vague a frappé l'Ouest et le Sud-Ouest à partir du 25 mars. La vague actuelle, qui a commencé le 1er avril, touche particulièrement le quart sud-ouest du pays, et notamment la région d'Ahvaz.