gelé, glace, gel
© Pixabay/Kristamonique
Ces gelées tardives inquiètent surtout les agriculteurs et vignerons, obligés de recourir aux grands moyens pour éviter de perdre une partie de leurs récoltes.
Selon le prévisionniste de Météo France François Jobard, de nouvelles gelées devraient avoir lieu dans la moitié nord du pays dimanche et lundi. Le ciel devrait rester perturbé.

« Des giboulées de mars en mai, tout va bien ! » ironise Yulia, une caviste parisienne. Devant sa petite échoppe, rue Sainte-Marthe, dans le Xe arrondissement, le pavé est complètement détrempé. Un client s'engouffre dans le magasin, le pantalon mouillé, les lunettes embuées. « Non seulement, il pleut des trombes mais, en plus, il fait froid », peste la jeune commerçante.

Depuis quelques jours, la météo est exécrable sur le quart nord-est de la France. Résultat, alors qu'il faut d'habitude jouer des coudes pour se faire une place, les terrasses dans la capitale sont désertes. Et ce n'est sans doute pas fini. Météo France prévoit encore ce dimanche et lundi matin des petites gelées sur une partie du pays. En cause, la présence d'une masse d'air polaire en provenance de l'océan Arctique.

« J'ai ressorti ma doudoune »

« À Paris, on est descendu sous la barre des 4 °C, très précisément à 3,6 °C à 11 heures ce samedi. C'est du jamais-vu depuis plus de 20 ans, souligne François Jobard, prévisionniste à Météo France. Il faut remonter au 7 mai 1997 pour trouver des valeurs inférieures et même au 3 mai 1979 si l'on prend en compte l'heure tardive à laquelle ces températures ont été relevées. » « J'avais déjà remisé ma doudoune, en pensant ne plus en avoir besoin avant l'hiver prochain, j'ai dû la ressortir », grimace Sébastian, un cycliste parisien.

Dans les vignobles bourguignons, où l'on redoute de nouvelles gelées après le violent coup de froid du mois dernier, c'est l'effervescence depuis vendredi. Bougies, brûlis de paille, câbles chauffants... d'importants moyens sont déployés pour éviter que la vigne ne souffre. « La pluie plus le gel, ça fait des gelées noires et ça, ce n'est pas bon du tout », souffle Olivier, technicien agricole près de Chablis (Yonne). Selon François Jobard, le thermomètre ne devrait toutefois pas descendre aussi bas que le 14 avril. Météo France prévoit tout de même -3 °C lundi matin à Reims (Marne).

Quant à ceux qui espèrent un temps doux et ensoleillé, il faudra attendre encore un peu. « La semaine s'annonce un peu moins froide mais il fera tout de même frais, avec des valeurs sous les normales de saison », annonce François Jobard. Pas de ciel bleu non plus pour les prochains jours : le temps sera perturbé, avec de fréquents passages de pluies, voire d'averses. En résumé, on n'en a pas encore fini avec « les giboulées de mars en mai » !