Suite à un feu qui s'est produit à bord d'un avion de ligne Superjet 100 Moscou-Mourmansk ce dimanche 5 mai, ce dernier est retourné et a atterri en urgence à l'aéroport Cheremetievo de Moscou, a signalé une source de l'Agence fédérale du transport aérien ( Rosaviatsiya ) à Sputnik. Six personnes ont été blessées, a-t-elle précisé. Pour sa part, le Comité d'enquête de Russie évoque un mort et quatre blessés.
Avion
© Inconnu
Selon différentes données, entre 73 et 78 passagers se trouvaient à bord de l'avion. Ils ont vite été évacués de l'appareil. La compagnie aérienne russe Aeroflot a confirmé que l'incident en question s'était produit à bord de l'un de ses appareils.

Selon la source de Rosaviatsiya, des trains d'atterrissage s'étaient cassés lors de l'atterrissage après quoi les moteurs ont pris feu. Une autre source au sein des services d'urgence a relaté plus tôt que l'incendie aurait été causé par un problème lié aux équipements électriques à bord.


Le Premier ministre Dmitri Medvedev a chargé de former une commission étatique afin d'enquêter sur les causes du sinistre.

La tempête aurait pu être à l'origine du feu qui s'est déclaré à bord de l'avion, a expliqué à Sputnik le spécialiste principal du centre météorologique Fobos, Evgueni Tischkovets.

L'opération de sauvetage vue par une témoin

À l'antenne de la chaîne Rossiya 24, une femme se trouvant à l'aéroport au moment des faits a dit avoir d'abord aperçu un avion en feu sur la piste de décollage et d'atterrissage.

« Ensuite, devant nos yeux, il s'est arrêté et les gens ont commencé à évacuer très vite par le biais de toboggans d'évacuation. Des ambulances et des pompiers sont arrivés en un clin d'œil et se sont mis à éteindre le feu. Pour le moment, il n'y a plus ni de feu ni de fumée ».


Une personne à bord du SJ100 a perdu la vie, a annoncé le Comité d'enquête russe.

« Selon les informations à la disposition des enquêteurs à ce stade, une personne a trouvé la mort et quatre autres ont sollicité des soins médicaux », a souligné le service de presse du Comité d'enquête russe.

Après le décollage, l'avion a informé de problèmes de communication et a demandé d'atterrir à l'aéroport Cheremetievo, a précisé l'interlocuteur de l'Agence fédérale du transport aérien.

Il a en outre évoqué des mauvaises conditions météorologiques lors de l'atterrissage et a expliqué que c'est pour cette raison que l'avion a pu toucher le sol à la seconde tentative.

L'aéroport Cheremetievo a été temporairement fermé, plus qu'une seule piste est disponible actuellement, a indiqué à Sputnik la source de l'Agence fédérale du transport aérien.