games
© Inconnu
Adaptée des romans de George R. R. Martin, la série télévisée Game of Thrones dévoile en avril 2019 sa 8e et dernière saison. Diffusée dans 186 pays, plus personne ne peut y échapper, du moins à condition d'avoir accès au canal adhoc (en France, la série est diffusée sur les chaînes cryptées Canal+ et OCS ). Produite depuis 2011 par l'Américain HBO ( groupe Warner ), elle réunit depuis plusieurs années des millions de téléspectateurs à travers le globe et les plonge dans un imaginaire médiéval.

Mais la saga reprend-t-elle vraiment les codes du Moyen Âge ? Nous avons pris l'avis d'une historienne réputée. Julie Pilorget est docteure en histoire médiévale, spécialisée dans l'histoire du genre ( relation entre les femmes et les hommes ). Elle est également membre de l'association Mnémosyne qui oeuvre pour le développement de l'histoire des femmes et du genre.

Game of Thrones, c'est l'histoire de plusieurs familles qui se battent pour accéder au « Trône de fer », synonyme de pouvoir suprême, tandis que des « Marcheurs blancs », sorte de morts-vivants cachés aux confins du monde civilisé, lèvent une armée pour anéantir toute vie humaine et répandre l'obscurité sur le monde.

games
© Inconnu
Games of Thrones
Un univers fantastique, à la croisée des chemins entre Les Rois maudits (Maurice Druon ) et Le Seigneur des Anneaux ( Tolkien ).

La médiéviste Julie Pilorget nous montre que les emprunts historiques de la série dépassent très largement le strict Moyen Âge (VIe-XVe siècles). Qu'il s'agisse des costumes, des paysages et de la ville, de la politique ou du merveilleux, la saga Game of Thrones puises ses références de façon très libre dans un Moyen Âge élargi, qui inclut l'Antiquité tardive (IIe-Ve siècles) et la Renaissance (XVIe siècle), voire au-delà.

À vous de vous faire une opinion et d'en débattre en famille, toutes générations confondues.