De qui se moque-t-on ? La très souriante (je blague, hein) Suédoise a été cette semaine l'objet d'un barouf propagandiste comme seuls savent en faire les gens du camp du bien. La donzelle prenait le bateau au lieu de l'avion, parce que l'avion c'est mal, etc. pour rejoindre New York. Tout ceci à fort renfort de photographes, articles, bref, beaucoup de bruit.
Greta Thunberg
© Liv Oeian/Shutterstock
Greta Thunberg
Beaucoup de bruit pour une escroquerie, en fait.

Premier élément : elle et son père rentreront de New York... en avion. La mer, c'est bien joli, hein, mais faut pas abuser des bonnes choses.

Deuxième élément, et pas des moindres : l'équipage (CINQ personnes !) viendra à New York, en avion, pour récupérer le navire !

Si j'étais de gauche, je dirais : Bilan Carbone très négatif ! Mais comme je me fous de ces mots magiques comme de ma première paire de chaussette (ben oui, ce n'étaient pas des Gammarelli, alors bon...), je ris juste aux éclats.

Ces icônes des temps présents sont à la hauteur de leurs promoteurs : juste une escroquerie.