attentat préfecture

Alain Rodier - Directeur du centre de recherche sur le renseignement.
"Avions-nous une taupe qui avait été recrutée par les services de renseignement de Daesh ? Il pouvait piocher des informations et les donner. On va devoir se demander si Mickaël Harpon n'était pas une source arrivée en bout de course."

L'extrait vidéo :