Tepa, MetaTV

Patrick D’Hondt alias Tepa
Tepa, ex-rappeur au sein du groupe Les Spécialistes et militant patriote, est décédé hier soir des suites de son cancer.

Tepa, de son vrai Patrick D'Hondt, né le 22 octobre 1971 à St-Denis. D'origines gabonaises, il commence à rapper au début des années 90, alors que la culture hip-hop commence à fortement s'implanter dans les quartiers d'Ile-de-France. Il fonde en 1997 le duo Les Spécialistes, aux côtés de Princess Aniès. rappeuse issue du 95 d'origine taïwanaise. Le groupe sortira son premier album éponyme en 1999. On retrouvait notamment dessus Dany Dan et Zoxea des Sages Poètes de la Rue. L'album, produit par Mysta D, obtiendra le prix de meilleure autoproduction de l'année au festival XXL Performances. Il est également bien accueilli par le public, en particulier grâce à l'alchimie entre Tepa et Aniès, le groupe étant selon toute vraisemblance le premier duo homme/femme de l'histoire du rap français (et semblerait-il le dernier à ce jour).

Le groupe signera ensuite sur le label IV My People de Kool Shen en 2003. Ils y publieront leur second album, Reality Show, en 2005. Tepa et Princess Aniès rencontrent alors un certain succès commercial. On retrouve notamment sur le projet le morceau La France, un morceau proposant un point de vue nuancé sur le pays, pointant ses travers tout en mettant en avant ses qualités. Le fond du morceau tranche avec le discours rap français de son époque, et encore plus avec celui qui naîtra quelques mois plus tard à la suite des fameuses émeutes déclenchées par la morte de Zyed et Bouna, radicalement anti-système et très critique vis-à-vis de l'institution française.


Tepa adoptera par la suite un discours moins nuancé et plus tranché sur la question, délaissant après ses album solos Dernier Survivant paru en 2006 et L'Œil ouvert paru en 2009 le rap au profit de la politique et du militantisme.

Carrière militante et politique

Il rejoint en 2009 le parti UPR, fondé par François Asselineau, dont le principal axe politique étant de faire sortir la France de l'Union Européenne. Il quittera finalement le parti en 2012. Tepa commence à véritablement s'impliquer dans la « dissidence » en 2014, en créant sa propre web-télévision Méta TV. Commence alors une carrière sulfureuse et controversée, qui lui vaudra des inimitiés tant chez ses anciens collègues rappeurs que chez ses nouveaux partenaires anti-système. Il invite en 2014 dans son émission le « chef de la dissidence » (des propres mots de Tepa) Alain Soral. Il y invitera par la suite Jean Robin (qu'il a rencontré durant son passage chez l'UPR), ennemi revendiqué de Soral, ce qui lui vaudra des messages d'insultes répétés de la part du fondateur d'Egalité & Réconciliation. Parmi les diverses personnalités passées par le canapé de Méta TV, on trouvera particulièrement dommageable la présence de Daniel Conversano, Conversano sérieusement quoi.

Il se présentera sans succès aux élections législatives de St-Denis en 2017, recueillant 0,2% des voix.

Tepa est finalement décédé dans la soirée d'hier, des suites d'un cancer qu'il avait annoncé en avril sur sa page Facebook. Qu'on soit en accord avec la ligne politique qu'il a défendue ces dernières années ou pas, nous présentons nos condoléances à sa famille et à ses proches, qui viennent de perdre un des leurs à l'âge bien trop jeune de 48 ans.

REP Tepa.