L'Allemagne fait face à une tendance controversée et à un problème notoire: le nombre de citoyens désirant un passage de l'économie du pays sur les "rails verts" augmente et a déjà dépassé 80%, mais en même temps augmente le nombre de ceux qui refusent franchement de faire partie de ce processus.
aeoo
© Inconnu
Ça fait du bruit ces machins-là
La presse allemande a publié un article intitulé "Nous ne voulons pas d'éoliennes devant notre porte" écrit par la journaliste Hannah Knuth, qui décrit une situation curieuse dans un village du Bade-Wurtemberg.

La journaliste raconte qu'à une époque 49% des habitants locaux avaient voté pour les Verts - une force politique prônant la protection de la nature, une activité économique propre, etc. Peu de temps après cela, les Verts ont annoncé l'élaboration d'un programme visant à augmenter la part d'électricité fabriquée à l'aide d'éoliennes. Il était question d'installer neufs éoliennes dans une ville de seulement 96 habitants.

Cependant, les Verts ont rencontré un problème inattendu. Les habitants locaux, qui ont activement voté pour le respect de l'environnement, se sont soudainement insurgés contre l'apparition d'éoliennes à proximité de leur maison.
Les habitants du village de Böllen l'expliquent par la génération par ces éoliennes de fréquences affectant l'ouïe et la psyché humaines.
Le grand hebdomadaire allemand Die Zeit écrit:
"C'est également la raison du déclin significatif de la propagation de l'énergie éolienne ces deux dernières années: si en 2017 près de 1.800 nouvelles turbines éoliennes ont été installées sur le territoire allemand, en 2018 ce chiffre a chuté jusqu'à 743. Puis à 325 en 2019. C'est l'indicateur le plus bas depuis 2000, quand a été adoptée la loi sur les sources d'énergie renouvelables."
Entre 2017 et 2019, le taux d'implantation d'éoliennes a été divisé par plus de 5.

Rappelons que l'Allemagne refuse d'utiliser le charbon et les centrales nucléaires, en déclarant que l'énergie verte les remplacera. Les spécialistes trouvent que c'est une utopie.

Qui plus est, l'article de Hannah Knuth laisse entendre que nombre d'Allemands, prônant l'énergie verte, ne se rendent pas compte de ce qu'une telle transition représente. Quand il est question de la génération de courant à proximité immédiate de leurs maisons afin de réduire le coût d'acheminement de l'électricité, ils sont nombreux à s'y opposer. A ce jour, deux pétitions ont déjà été déposées par le village de Böllen contre les éoliennes.