Une enquête a été ouverte après l'arrestation à Nice de deux Roumains en provenance de Turquie.

Nice, airport

L'aéroport de Nice. (AFP)
Aéroport de Nice jeudi en fin de matinée. Les douaniers s'intéressent à un passager qui emprunte la file des voyageurs qui n'ont "rien à déclarer". L'homme, un ressortissant roumain, est pourtant trouvé en possession de 4.000 masques de protection encore sous emballage plastique. Il est aussitôt placé en retenue douanière pour "importation de marchandise prohibée" et défaut de déclaration.

Selon une source policière, il explique qu'il arrive d'Istanbul en Turquie, via l'aéroport de Roissy. Et qu'il ne voyage pas seul. Un deuxième Roumain est retrouvé dans le hall. Lui aussi transporte des masques. Au total, 8.613 masques neufs sont saisis. Des masques aux normes FFP2? Les douaniers ont de gros doutes. Un troisième homme, un chauffeur, chargé de les conduire les deux hommes en Italie, destination finale des masques, a également été interpellé. L'affaire est désormais suivie par le parquet de Bobigny et la police aux frontières (PAF).

Un homme de 59 ans interpelléDans le même registre, un homme de 59 ans a été interpellé mardi pour avoir mis en vente en ligne des matériels de protection périmés (masques, gels) contre le coronavirus. Selon l'AFP, l'opération menée par les gendarmes de l'Oise, où est recensé le nombre le plus important de cas de contamination au coronavirus en France, a permis la découverte notamment de 9.400 masques douteux.

Des appels à la prudence quant aux risques de tentatives d'escroquerie ou de piratage sur internet en lien avec l'épidémie de Coronavirus ont été Iancés en France mais aussi à l'international via Interpol.