ÉPIDÉMIE - Les contrevenants seront poursuivis pénalement et risquent jusqu'à trois mois de prison et 206 euros d'amende.

cimetière

Un cimetière (illustration) — KONRAD K./SIPA
Près de cinquante personnes ont reçu une amende ce mardi en Sicile pour avoir suivi un cortège funèbre en dépit de l'interdiction de rassemblements en pleine épidémie de coronavirus. Selon l'agence AGI, le cortège se déplaçait dans les rues de Porto Empedocle, petite ville de l'ouest de la Sicile.

Le cortège se dirigeait vers le cimetière quand des passants ont alerté les carabiniers. Ces derniers sont intervenus et ont verbalisé quarante-huit personnes au total. Le parquet va engager des poursuites pénales contre le groupe, selon l'agence italienne. Ils risquent jusqu'à trois mois de prison et une amende de 206 euros.

Des thèses soutenues à distance

La Sicile n'a pour le moment enregistré qu'une cinquantaine de malades du coronavirus et aucun mort. De son côté, l'Italie dans son ensemble a dépassé les 9.000 cas dont 463 morts.

La Sicile semble être la première région dans laquelle des étudiants ont soutenu leur thèse à distance. L'Université de Messine a décerné ce mardi des diplômes à sept étudiants qui ont défendu leur thèse par liaison vidéo. Tous les établissements d'enseignement italiens sont fermés jusqu'au 3 avril en vertu des restrictions draconiennes imposées par le gouvernement italien pour enrayer l'épidémie.